Décès de l'artiste allemand A.R. Penck

Par @Culturebox
Publié le 05/05/2017 à 09H15
A.R. Penck à l'Art'otel à Dresde. L'artiste allemand est décédé le 2 mai à Zurich

A.R. Penck à l'Art'otel à Dresde. L'artiste allemand est décédé le 2 mai à Zurich

© Matthias Hiekel / dpa / picture alliance / MaxPPP

Le peintre allemand A.R. Penck, dont l'oeuvre trouve son inspiration dans la peinture des cavernes et l'art brut, est mort mardi à Zurich à 77 ans, a annoncé jeudi à Paris la Fondation Maeght, qui présente actuellement une rétrospective de son travail.

Né à Dresde en 1939, Penck, de son vrai nom Ralf Winkler, "se réinventa et réinventa son art, comme s'il s'agissait d'être au commencement de la peinture, au commencement de nouvelles formes et de nouveaux langages, à la fois immémoriaux et inédits", écrit la fondation dans un communiqué. Elle salue un "artiste majeur du XXe siècle" qui "vécut à travers différents personnages plusieurs vies".
A.R. Penck, "Ohne Titel (Systembild)", 1966

A.R. Penck, "Ohne Titel (Systembild)", 1966

© A.R. Penck

Allemand de l'Est émigré à l'Ouest, puis en Angleterre

Après avoir échoué aux concours d'entrée des Ecoles des Beaux-arts de Berlin et de Dresde, Penck émigre en Allemagne de l'Ouest où il est assimilé aux "nouveaux fauves" allemands (Markus Lüpertz, Jörg Immendorf, Georg Baselitz).
 
Il séjourne aussi en Angleterre à partir de 1983. "Je me suis dit que tant qu'à être immigré, autant l'être pour de bon. Un immigré allemand en Allemagne est toujours poursuivi par son passé, sa langue et sa culture", avait-il déclaré.
 
"L'Irlande et l'Angleterre m'ont toujours intéressé, disait-il, parce que ce sont les îles qui possèdent les plus anciens témoignages culturels", comme Stonehenge et New Grange.
A.R. Penck, "Another R.C.", 1983, résine sur toile

A.R. Penck, "Another R.C.", 1983, résine sur toile

© A.R. Penck


Peintre, sculpteur, musicien 

"Peintre, sculpteur, musicien, son exposition actuelle déborde d'invention, de mouvement et d'énergie", dit la Fondation Maeght de Saint-Paul de Vence. L'exposition est ouverte jusqu'au 18 juin.