De Marseille à l'Amérique, l'exil du peintre André Masson en 60 œuvres

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 17/11/2015 à 15H22
60 tableaux et dessins d'André Masson prêtés par la famille du peintre sont exposés jusqu'au 24 juillet 2016 au musée Cantini à Marseille

60 tableaux et dessins d'André Masson prêtés par la famille du peintre sont exposés jusqu'au 24 juillet 2016 au musée Cantini à Marseille

© Culturebox / Capture d'écran

Figure majeure de la peinture surréaliste, André Masson a fait partie des artistes sauvés par l'Américain Varian Fry à Marseille en 1940. C'est pour rendre hommage à cet homme que les héritiers d'André Masson ont décidé de confier au Musée Cantini une soixantaine de toiles et de dessins exposés jusqu'en juillet 2016.

Reportage : MA.Peleran, G.Carra, E.Pirosa

Considéré comme un artiste dégénéré par le régime nazi, marié à une juive, André Masson se réfugie à Marseille en 1940. Il fera partie des intellectuels, écrivains, artistes et militants antinazis, qui se retrouvent à la villa Air-Bel autour notamment d’André Breton, et qui seront tous exfiltrés d’Europe grâce à Varian Fry, créateur du "Comité américain de secours aux intellectuels".
 
Ce journaliste américain qui outre des intellectuels et des artistes de renoms comme Levi-Strauss, Chagall, Duchamp ou encore Ophüls, sauva de la barbarie nazie entre 2000 et 4000 juifs en organisant depuis Marseille, via le Portugal et les Antilles, leur fuite vers les Etats-Unis. Varian Fry est le premier Américain à avoir été reconnu "Juste parmi les nations". C’était en 1995, 28 ans après sa mort.

"Antille" - André Masson (1943)

"Antille" - André Masson (1943)

© Culturebox / Capture d'écran

Un tournant dans l’œuvre de Masson

 
C’est pour rendre hommage à cet homme que les héritiers d’André Masson ont décidé de prêter au musée Contini une soixantaine d’œuvres, peintures et dessins, de cette période d’exil forcé.
 
En arrivant aux Etats-Unis en 1941, le peintre découvre la jeune peinture américaine. Son style évolue un peu à cette époque même si, comme le précise Christine Poullain la directrice des musées de Marseille, les codes du surréalisme sont restés présents dans son œuvre.
 
Il produira durant son séjour américain jusqu’en 1945, quelques unes de ces plus belles toiles comme « Antille » peint en 1943, et dont on peut découvrir le dessin préparatoire dans cette exposition. Masson qui influença à cette époque des artistes comme Jackson Pollock et Arshile Gorky.
 

Le peintre André Masson ( 1896-1987)

Le peintre André Masson ( 1896-1987)

© wikimedia commons

 
Exposition "André Masson: de Marseille à l’exil américain" au Musée Cantini – Marseille
Jusqu’au 24 juillet 2016