De Bruegel à Corot, des "Chefs-d'oeuvre en dialogue" à Saint-Omer

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/08/2016 à 11H24
"Le matin dans la prairie" de Camille Corot exposé au musée de l'hôtel Sandelin de Saint-Omer.

"Le matin dans la prairie" de Camille Corot exposé au musée de l'hôtel Sandelin de Saint-Omer.

© capture d'écran France 3 / Culturebox

"Chefs-d’œuvre en dialogue", c’est le nom de l’exposition présentée jusqu’au 28 août au musée de l’hôtel Sandelin de Saint-Omer. Elle rassemble une une soixantaine d'oeuvres du 16e au 19e siècle.

De Bruegel à Corot, en passant par Ribera ou Boilly. Le musée de l’hôtel Sandelin a réuni les plus belles pièces de sa collection en coopération avec le musée des Beaux-arts de Dunkerque. Les œuvres de "Chefs-d’œuvre en dialogue" apportent au musée un nouvel éclairage et invitent à un voyage dans l’histoire de la peinture.

Reportage : C. Arnold / B. Bugnicourt / B. Weill

Redécouverte des chefs-d’œuvre

La plupart des peintures ne sont pas connues du grand public, mais ont pourtant marqué l’histoire de leur temps. Par exemple, cette toile représentant deux philosophes, peints en pleine discussion par José de Ribera. "La Dispute des philosophes", un tableau considéré aujourd’hui comme un chef-d’œuvre du peintre espagnol mais dont l’origine fut incertaine pendant plusieurs années, en raison d’une signature ancienne révélée comme apocryphe. Selon Clémence Lacoque, responsable du pôle des publics au musée de l'Hôtel Sandelin, l’œuvre permet de repenser la notion de "chef-d’œuvre". "Nous pouvons nous demander si une œuvre anonyme aurait pu nous attirer. Sommes-nous devant un chef-d’œuvre si l’œuvre était peinte par plusieurs artistes ? Et donc c’est ce questionnement que nous avons disséminé tout au long du parcours".
"La Dispute des philosophes" de José de Ribera - Huile sur toile (123,5 x 145,6)

"La Dispute des philosophes" de José de Ribera - Huile sur toile (123,5 x 145,6)

© capture d'écran France 3 / Culturebox

Un nouvel éclairage

L’exposition du musée de Saint-Omer permet également de mettre en lumière les richesses souvent méconnues des collections de peinture des deux musées partenaires. Pour l’hôtel Sandelin, plus réputé pour ces collections d’art médiévales, c’est l’occasion de toucher des styles différents et ainsi valoriser l’ensemble de ses fonds.

C’est la comtesse flamande Marie-Josèphe Sandelin qui est à l’origine de l’hôtel de Saint-Omer transformé en musée. L’institution réunit aujourd’hui de nombreuses œuvres historiques comme de la porcelaine, dont le transport est illustré en peinture. "Nous avons des tableaux qui représentent différents ports avec des bateaux et nous pouvons imaginer que leurs cales étaient remplies de faïence et de porcelaine. Une porcelaine qui provenait d’Asie notamment et du coup dans les salles nous pouvons admirer ces magnifiques céramiques, dont certaines sont asiatiques", explique Lucie Rangognio, responsable communication du musée. De quoi sortir peut être de l’ombre des grandes institutions culturelles régionales et attirer un nouveau public.

L’exposition "Chefs-d’œuvre en dialogue" continue jusqu’au 28 août au musée de l’hôtel Sadelin de Saint-Omer.