Combas, Di Rosa, Basquiat, naissance de la figuration libre au musée Paul Valery

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/08/2015 à 15H13
"La Figuration libre - historique d'une aventure" au musée Paul Valéry de Sète. 

"La Figuration libre - historique d'une aventure" au musée Paul Valéry de Sète. 

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

Sète, ville de naissance de la figuration libre accueille au musée Paul Valéry jusqu'au 15 novembre 2015 une exposition qui replonge dans l'histoire du courant artistique. Couleurs vives, humour débridé, fourmillement des idées, les oeuvres des fondateurs du mouvement français, Robert Combas et Hervé Di Rosa côtoient celles des artistes américains Keith Haring et Basquiat.

Un petit air de liberté et de couleurs flashy souffle sur le musée Paul Valéry de Sète. L'exposition "Figuration Libre, historique d'une aventure" revient sur les origines de ce mouvement pictural né dans les années 80 sous l'impulsion de Robert Combas, Hervé Di Rosa, Rémi Blanchard et François Boisrond. Elle réunit des œuvres du groupe des peintres français initiateurs de cette aventure, mais également des artistes américains et internationaux avec lesquels ils se sont imposés, tels que Jean-Michel Basquiat, Keith Haring, Crash, Kenny Scharf

Reportage : F. Jobard / S. Bonnet / A. Vaillant


L'humour dans l'image

La principale motivation des peintres de la figuration libre réside essentiellement dans la volonté de se démarquer de l'art conceptuel en plaçant l'humour au centre de la création. Dotés d'une énergie tous azimuts, les artistes puisent leur inspiration dans la bande-dessinée, le comics, le rock ou l'illustration tout en dénonçant avec une certaine dose de provocation les travers de la société, "moi ce qui me plait bien c'est le côté un peu débridé et explosif" explique un visiteur.
Paf Figuration libre © France 3 / Culturebox / capture d'écran


"Simple mais profond"

Le trait est parfois grossier, le support brut, les couleurs très criardes mais le message est souvent porteur de sens. Une forme expressive qui touche ce jeune visiteur "j'aime que ça soit simplifié mais que ça dise quelque chose de profond" résume-t-il. La peinture de Combas, Di Rosa, Basquiat ou de Keith Haring semble animée d'une onde puissante et vivante. "On a l'impression qu'il y a plein de petits mouvements, que ça grouille, beaucoup de couleurs et de sons, dans cette peinture très sonore on sent l'influence du sud de la France" analyse Aurélie Reynaud, médiatrice culturelle.
Hervé Di Rosa 

Hervé Di Rosa 

© France 3 / Culturebox / capture d'écran


La figuration libre baptisée par Ben

Installés à Sète, Combas et Di Rosa fondent dans les années 80 la revue Bato, "une œuvre d’art assemblagiste et collective réalisée à cent exemplaires et faite à la main". Doté d'une fougue sans faille, le collectif crée ensemble dans une ambiance totalement décomplexée. Ben insiste sur la nouveauté du courant en même temps qu’il en fixe les principales caractéristiques : "30% provocation anti-culture, 30% Figuration Libre, 30% art brut, 10% folie. Le tout donne quelque chose de nouveau" (Interview donnée à Jim Palette pour le journal Libération, 29 septembre 1981). 
Keith Haring - Sans titre, 1983 Encre sur papier

Keith Haring - Sans titre, 1983 Encre sur papier

© Jean-Louis Bellurget Keith Haringartwork © Keith HaringFoundation

"La Figuration Libre : Historique d'une aventure" au Musée Paul Valéry de Sète jusqu'au 15 novembre 2015
Tous les jours, sauf le lundi du 1er avril au 31 octobre de 9h30 à 19h et du 2 novembre au 31 mars de 10h à 18h
Tarifs : Entrée 8 € / Jeunes 10-18 ans, étudiants, scolaires hors ville de Sète 4 €