Chop, le peintre-poète, habille sa maison de l'Allier aux couleurs du temps

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/10/2016 à 16H20
La petite maison de Chop

La petite maison de Chop

© PHOTOPQR/LA MONTAGNE

Il peint tout ce qui lui tombe sous la main. Et a transformé sa maison en une demeure fantastique. A bientôt 70 ans, Chop cultive son art comme un art de vivre ou une douce folie. Sa maison, construite dans un tout petit village de l'Allier évolue au fil des saisons. Il l'a baptisé "Couleurs du temps"

Drôle d’artiste que cet homme installé à la lisière de la forêt de Lespinasse dans l’Allier. Les formats habituels des toiles à peindre lui semblaient trop petits : qu’à cela ne tienne, Chop a choisi un support aux dimensions de ses rêves : sa maison. Et rien n’a échappé à son pinceau débridé. Les murs extérieurs, les murs intérieurs, le sol, le plafond, tout y est passé. Pas un centimètre carré qui ne soit recouvert de peinture. Un feu d’artifice de couleurs, avec des papillons géants et la grosse chatte Dorothée qui vous accueille du haut de ses trois mètres.

Changement de saison, changement de décor

 En 45 ans Chop a déjà repeint sa maison 5 fois. Soit pour raviver les couleurs, soit pour changer de décor. Car Chop n’aime pas la monotonie. A l’image de la nature qui tous les 3 mois se renouvelle, lui aussi change de pièce à vivre selon la saison. Une fois le printemps ou l’été, une autre fois l’automne ou l’hiver, Chop campe tel un nomade dans sa propre maison. Certes il ne pousse pas l’extravagance à déplacer son lit à chaque fois, mais il le repeint au gré du temps qui passe, laissant aller son imagination débordante. Dans la nature toute chose est un jaillissement, en perpétuelle mutation. Pour lui aussi, rien n’est jamais fini. Tout est appelé à se transformer.
Des objets fantasmagoriques

Des objets fantasmagoriques

© PHOTOPQR/LA MONTAGNE

Chop, un artiste fantasque

Poète, doux rêveur, excentrique, Chop est tout cela à la fois. Quand il s’est installé en 1970, lui, le parisien, était plutôt mal vu. C’était l’original du coin. Aujourd’hui sa maison se visite et suscite l’admiration. Lui qui n’a ni la télévision, ni Internet, ni même le chauffage central n’est pas du tout un inconnu. C’est même une figure qui plait beaucoup aux médias, et il a été reçu sur de nombreux plateaux TV.

Son dernier défi : Peindre une maison tournée vers le futur. Une maison bis en quelque sorte, les fresques ornant sa maison actuelle ayant beaucoup emprunté à la symbolique du passé.
Chop en plein travail de création

Chop en plein travail de création

© PHOTOPQR/LA MONTAGNE