Chef-d'oeuvre en péril : étudiants de l’école du Louvre cherchent mécènes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 22/09/2015 à 18H31
Cette œuvre de Marteen Van Heemskerck dormait dans la petite église de Saint-Martin de Fresnaye, au cœur du pays d’Auge.

Cette œuvre de Marteen Van Heemskerck dormait dans la petite église de Saint-Martin de Fresnaye, au cœur du pays d’Auge.

© Région Basse-Normandie/Inventaire général/Patrick Merret)

En juillet dernier, la petite église de Saint-Martin-de-Fresnay à L’Oudon dans le Calvados a dévoilé un véritable trésor. Accroché discrètement dans le fond de l'église, la peinture est en fait une oeuvre de Marteen Van Heemskerck, peintre hollandais du XVIe siècle. La restauration coûte très cher et les étudiants de l'Ecole du Louvre cherchent des mécènes.

La France regorge de peintres oubliés, d’histoires de chefs-d’œuvre découverts par le plus grand des hasards dans des greniers ou des chapelles. L'oeuvre de Marteen Van Heemskerck, découverte dans l'église de L'Oudon (Calvados) fait partie de ces petites joies d'amateurs d'art. Il faut dire que les tableaux du peintre hollandais sont rares en France. Le Louvre ne possède aucun tableau du maître. Un de ces chefs-d’œuvre est toutefois au musée des Beaux-Arts de Rennes. Il s’intitule "Saint-Luc peignant la Vierge"

Reportage : E. Mesplede / T. Breton / J. Pires

Une oeuvre digne du Louvre 

Les étudiants de l'Ecole du Louvre sont venus découvrir le chef-d'oeuvre de l’un des plus grands peintres flamands du XVIe siècle. Sur leur visage on lit la satisfaction d'esthètes. "On peut avoir une oeuvre magnifique tout près de chez soi. Le premier concept c'est de se dire que le plus grand musée de France, il est partout. Cette oeuvre est digne du Louvre", affirme Anne-Sophie Rincel, étudiante.
Marteen Van Heemskerck 

Marteen Van Heemskerck 

© Région Basse-Normandie - Inventaire général P. Merret

Une restauration dans les règles de l'art

Aude Maisonneuve, conservatrice déléguée des antiquités et objets d’art du Calvados décrypte le tableau du maître. Il représente deux crucifiés à la gauche et à la droite du Christ. Avec notamment un voile de sainte Véronique abandonné et posé par terre, au pied de la croix. C’est une belle figure du maniérisme. Le tableau est de très belle qualité. J’ai souhaité qu’il soit restauré au sein des Musées de France." assure-t-elle dans un entretien au Journal Ouest France. Le tableau est arrivé à Versailles dans les ateliers de restauration situés dans les anciennes écuries du château.
L'oeuvre Golgotha de Maerten van Heemskerck est conservée au Musée de h'Hermitage de Saint-Petersbourg 

L'oeuvre Golgotha de Maerten van Heemskerck est conservée au Musée de h'Hermitage de Saint-Petersbourg 

© ANN RONAN PICTURE LIBRARY / PHOTO12

A la recherche de mécènes

Les étudiants de l'école du Louvre sillonnent la France à la recherche d'oeuvres oubliées et abîmées. Le but est de trouver des mécènes pour payer la restauration des trésors abimés. C'est aussi la mission des étudiants. La toile du peintre hollandais a déjà récolté plus de 6 000 euros. Ce n'est pour l'heure pas suffisant pour la restaurer. Les étudiants continuent de chercher d'autres mécènes.