Ces peintres d'"Histoires de coeur et d'épée" qui ont forgé notre imaginaire

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/05/2014 à 15H48
"Valentine de Milan pleurant  la mort de son époux Louis d'Orléans"  Fleury Richard

"Valentine de Milan pleurant  la mort de son époux Louis d'Orléans"  Fleury Richard

© France3/culturebox/capture d'écran

Le musée des Beaux-Arts de Lyon accueille jusqu'au 21 juillet une exposition inédite : "L'invention du passé, histoires de coeur et d'épée en Europe". Elle met en exergue le regard porté par les artistes du 19e siècle sur les périodes du Moyen Âge, de la Renaissance et du 17e siècle. Sous le pinceau de Delaroche, Ingres ou Revoil prennent vie les amours et les destins des princesses et des héros.

L'exposition rassemble plus de 200 oeuvres  prêtées, pour la plupart, par les plus grands musées européens. Elles illustrent un courant pictural majeur.

Avant le 19e siècle, les épisodes historiques du Moyen-äge, de la Renaissance et du 17e siècle étaient très peu représentés. C'est la redécouverte de cette histoire nationale qui va déclencher une curiosité chez les artistes.

De fait les peintres du 19e siècle, s'appuyant sur des récits historiques, vont donner et transmettre leur représentation de l'Histoire. Leurs oeuvres ont été justement beaucoup utilisées dans les livres d'histoire et elles ont largement contribué à nous forger une représentation de personnages historiques comme Jeanne d'Arc ou Duguesclin, Henri IV ou Saint Louis.

Reportage: Nathalie Tissot, Aude Henry, STéphane Trentesaux
La bande annonce de l'exposition
"L'invention du passé, histoires de coeur et d'épée en Europe"
Musée des Beaux-Arts de Lyon
Jusqu'au 21 juillet 2014


Le musée des Beaux-Arts s’est associé au Monastère royal de Brou à Bourg-en-Bresse qui présente dans le même temps l’exposition L’Invention du Passé, Gothique mon amour... 1802-1830.