Ces lieux qui ont inspiré les impressionnistes...

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 11/08/2015 à 12H07
Les jardins de Giverny où Claude Monet créa ses fameux "Nymphéas"

Les jardins de Giverny où Claude Monet créa ses fameux "Nymphéas"

© MAXPPP

Voyage au coeur de la peinture et des paysages impressionnistes. La rédaction de France 3 Paris propose une série entièrement consacrée à ces lieux qui ont inspiré Monet, Caillebotte ou encore Manet et Renoir. De l'Ile de France à la Normandie, visite guidée d'une palette aux couleurs irisées.

Attirer le plus grand nombre de touristes étrangers sur les chemins artistiques et patrimoniaux français, tel est l'objectif du contrat "Normandie Paris Ile de France : destination impressionniste" tout juste lancé par l'Etat.
 
L'impressionnisme, mouvement pictural majeur à dimension internationale, voit le jour et grandit au XIXe siècle dans ces deux régions. Fascinante pour l'époque, cette peinture demeure aujourd'hui la plus aimée du public. 

La rédaction de France 3 Paris Ile de France propose de redécouvrir ces lieux où les peintres trouvaient l'inspiration créatrice. 
Une série proposée par Maud de Bohan, Yoann Dorion et Marie-Pierre Susini

 

Claude Monet et les jardins de Giverny

Claude Monet (1840-1926) arrive à Giverny en 1883 avec sa compagne Alice Hoschédé et leurs huit enfants et loue une maison avec potager, qu'il achètera en 1890 et où il va s'adonner jusqu'à sa mort à ses deux passions, la peinture et la botanique. Le jardin, complètement recréé, comporte deux parties, le Clos Normand et ses parterres de fleurs et le Jardin d'Eau planté de végétaux orientaux et de saules pleureurs, avec son pont japonais et ses nymphéas qui inspireront les fameuses toiles du même nom. "Une lumière idéale pour le peintre, l'est est ouvert par la vallée de la Seine et la vallée de l'Epte" raconte Gilbert Vahé le jardinier du parc de Giverny.

Les Nymphéas à la folie 
Une étendue d'eau, des nénuphars, une lumière presque violette, ou bleue, ou verte... Voici les Nymphéas. Cette oeuvre est le fruit de trente années de recherche et de labeur, Claude Monet en peindra plus de 250. Exposés dans le monde entier, on peut les admirer au musée d'Orsay ou au Musée Marmottan Monet de Paris. Gilbert Vahé le jardinier du parc de Giverny voue une véritable fascination pour ce tableau. "L'année de son décès il était encore là-bas sous son rosier, ici c'était pour lui un atelier" reconte-t-il. Aujourd'hui l'endroit garde toute sa magie, il a été recréé à l'identique jusque dans les moindres détails.

Jusqu'au 1er novembre 2015, le musée des impressionnismes de Giverny propose une exposition de photographie : cinq regards contemporains sur les jardins de Monet. Reflets sur l'eau, soir de pleine lune, nature en détail à l'aube, Elger Esser, Stephen Shore, Bernard Plossu, Darren Almond et Henri Foucault ont tous plongé leur objectif dans l'univers mystétieux du jardin de Claude Monet. Tout au long de l'été le musée de Giverny propose des ateliers artistiques pour les enfants.
Reportage : PG. Creignou / B. Belarmi / P. Taddéï / J. Giet


Gustave Caillebotte au château de Yerres 

A 20 minutes de Paris, la belle propriété  des Caillebotte s'impose dans un jardin à l'Anglaise choyé en entretenu par les jardiniers. C'est en 1860 que le père du peintre Gustave Caillebotte acquière la demeure située sur la commune de Yerres dans l'Essonne. Un lieu idéal où le jeune artiste trouve son inspiration créatrice chaque jour. Le long de la maison, la rivière l'Yerres s'écoule doucement  comme les journées calmes et paisibles. La peinture de Caillebotte s'en ressent et laissent toujours la nature et les paysages envahir ses tableaux. Il peint 80 tableaux où les fleurs et le potager du parc figurent au centre de sa production picturale. Riche et généreux, Caillebotte est amis avec tous les impressionnistes de l'époque. A la fois peintre et mécène il achète les oeuvres de ses contemporains. Monet, Pissaro, Cezanne ou Renoir, et l'impressionniste en général lui doivent beaucoup pour la survie d'un mouvement pictural cental. 

La propriété Caillebotte se visite tous les jours pendant l'été de 9h à 20h 
8, rue de Concy, 91330 Yerres

 
L'île des impressionnistes à Chatou
La boucle de la Seine du côté de Chatou  dans les Yvelines a été une source d'inspiration pour bon nombre d'impressionnistes. Les bords de Seine de Rueil Malmaison à Louveciennes en passant par Bougival ou Port Marly sont les lieux de résidence de Claude Monet, Alfred Sisley, Berthe Morisot, Edouard Manet, Camille Pissarro, Pierre Prins qui arpentent l’île en quête de cette lumière mobile sur les eaux frémissantes de la rivière. Renoir quant à lui a peint une trentaine de toiles qui décrivent des scènes de canotage et de bal de la Belle époque dont le fameux "Déjeuner des Canotiers" en 1880. 
Le Musée Fournaise à Chatou présente tout au long de l'année des expositions consacrées à l'impressionnisme. A découvrir actuellement jusqu'au 1er novembre 2015, "Gustave Maincent : le petit Corot des bords de scène".
Cinq itinéraires sur le Chemin de impressionnistes sont également proposés tout au long de l'année.Celui-ci présente plus de 30 reproductions de tableaux de taille réelle, sur plaques émaillées, dans le cadre qui les a vus naître.