Un chef-d'oeuvre du peintre italien Pontormo pourrait quitter la National Gallery de Londres à cause du Brexit

Par @Culturebox
Publié le 07/02/2017 à 17H48
National Gallery, Londres

National Gallery, Londres

Le tableau "Portrait d'un jeune homme avec un chapeau rouge" (1530) du peintre italien Jacopo Carucci, dit Pontormo, devra probablement quitter le Royaume-Uni à cause de la dévaluation provoquée par la décision des Britanniques de quitter l'Union européenne, selon le Guardian et le Times. Explications.

Le tableau était la propriété de la famille Caledon depuis 1825. Celle-ci l'avait  confié en 2008 à la National Gallery de Londres, jusqu'à ce qu'il soit acheté  en 2015 par un collectionneur américain, rapportent les deux journaux britanniques.
"Portrait d'un jeune homme portant un chapeau rouge" (1530) Jacopo Carucci, dit Pontormo

"Portrait d'un jeune homme portant un chapeau rouge" (1530) Jacopo Carucci, dit Pontormo

En décembre 2015, le secrétaire d'Etat à la Culture d'alors, Ed Vaizey, avait imposé une interdiction temporaire d'exportation de l'oeuvre afin de donner le temps à des musées britanniques de réunir les 30,7 millions de livres  (35,6 millions d'euros) nécessaires pour s'aligner sur le montant de la vente. La National Gallery de Londres était parvenue à réunir la somme nécessaire, en collectant notamment des fonds publics, mais le référendum du 23 juin dernier a tout bouleversé.
Ed Veizey, ancien Ministre de la Culture, de la Communication et des Industries Créatives (2010-2016) 

Ed Veizey, ancien Ministre de la Culture, de la Communication et des Industries Créatives (2010-2016) 

© JAN HAAS / PICTURE ALLIANCE / DPA
Suite à la décision des Britanniques de quitter l'Union européenne, la  monnaie nationale a en effet perdu près de 18% de sa valeur par rapport au  dollar, conduisant le collecteur américain James Tomilson Hill, vice-président de la société Blackstone, à refuser de vendre le tableau à la National Gallery. "M. Hill a décliné l'offre de la National Gallery pour le Pontormo parce qu'elle entraînerait une perte financière", évaluée par l'Américain à 10 millions de dollars, a déclaré le porte-parole du collectionneur au magazine  Art Newspaper.
 
Le musée londonien a refusé de confirmer l'information.

Le portrait représente un aristocrate florentin, Carlo Neroni, en 1529  pendant le siège de Florence par les troupes du Saint-Empire et d'Espagne. Les autorités britanniques pourraient cependant à nouveau refuser une licence d'exportation à James Hill, en faisant valoir, par exemple, "l'importance esthétique incroyable" de l'oeuvre pour le patrimoine culturel britannique.

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !