Bon Boullogne, peintre fétiche de Louis XIV, exposé à Dijon

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 25/02/2015 à 18H21
Tableau de Bon Boullogne exposé au Musée Magnin de Dijon

Tableau de Bon Boullogne exposé au Musée Magnin de Dijon

© France 3 culturebox

Très connu de son vivant, le peintre Bon Boullogne (1649-1717) est peu à peu tombé dans l'oubli. Pourtant, il eut une très riche carrière et fut notamment nommé peintre du roi Louis XIV (1638-1715) en 1678. Le musée Magnin de Dijon lui consacre une rétrospective baptisée "Un chef d'école au Grand Siècle". L'exposition a été prolongée jusqu'au 8 mars 2015.

Reportage : M. Picoche / J.-F. Guilmard / G. Guillot 
Le riche travail de Bon Boullogne a été très difficile à rassembler. Le peintre ne signait pas ses oeuvres et excellait dans l'imitation de tableaux d'autres grands maîtres. Au fil des siècles, ses oeuvres ont été dispersées et parfois détruites. Après des années de recherches, de nombreux documents ont pu être rassemblés pour donner un éclairage nouveau sur la vie de cet artiste. Le musée Magnin de Dijon a ainsi rassemblé une soixantaine de toiles que le grand public est invité à découvrir.
Une oeuvre de Bon Boullogne exposée à Dijon

Une oeuvre de Bon Boullogne exposée à Dijon

© France 3 culturebox
Bon Boullogne fut d'abord l'élève de son père, Louis Boullogne (1609-1674), qui contribua notamment à l'organisation de l'Académie de Peinture, où il fut professeur. On pense qu'il l'aida par exemple dans ses travaux dans la Grande Galerie du Louvre. Envoyé à Rome où il résida pendant 5 ans, il y acquit un très bon niveau de copiste. Il travailla notamment sur la reproduction de fresques de Raphäel, destinées à être adaptées en tapisseries. 
Tableau de Bon Boullogne exposé au Musée Magnin de Dijon 

Tableau de Bon Boullogne exposé au Musée Magnin de Dijon 

© France 3 culturebox
De retour en France, il fut nommé en 1678 professeur et peintre du roi. Sa réputation le fit distinguer par Louis XIV et il travailla par exemple dans l'église des Invalides et à Versailles. On retrouve ses oeuvres dans plusieurs églises parisiennes, comme Notre-Dame ou dans des chapelles des Invalides. 

Très connu de son vivant, il est tombé dans l'oubli après la Révolution française. Aujourd'hui, on peut admirer ses tableaux dans de nombreux musées français, comme à Dijon, Toulouse, Lille, Rouen, au musée du Louvre ainsi qu'au musée national des châteaux de Versailles et de Trianon. 

Bon Boullogne au Musée Magnin
4 rue des Bons-enfants, 21000 Dijon. 
Tél : 03 80 67 11 10