Ben au Musée Maillol : "Le travail d'un artiste c'est d'être un égoïste"

Par @OlivierFlandin
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 17/10/2016 à 18H30

Alors que pour la première fois une rétrospective lui est consacrée à Paris, Ben, connu pour ses mots bien pensés en lettres blanches sur fonds noirs explique dans cette vidéo de France 3 Côte d'Azur comment il conçoit l'art et le fait d'être un artiste, avec sérieux et fantaisie. Comme à son habitude.

Ben est souvent présenté comme un artiste "à part". Du fait de sa personnalité mais aussi du succès de ses phrases vendues sur des produits de grande consommation. Il est aussi l'homme des paradoxes : cet artiste Niçois d'origine Suisse né à Naples a dit un jour qu'il détestait l'art. Mais c'est un peu plus compliqué que ça...

 A la question de savoir à quoi il servait, Ben répond : "Je sers à chercher la vérité. Quelle vérité? Je ne sais pas... Je sers à me poser des questions. J'aime le doute. J'aimerais qu'on ait  moins de certitudes et qu'on vive plus dans le doute dans l'art."

Tout est art ?

En écho au titre de l'exposition qui lui est consacrée au Musée Maillol de Paris, "Tout est art ?", Ben explique qu'il s'intéresse avant tout à la recherche. "Je me prends pour un grand scientifique à la recherche de la particule de l'ego [...] L'ego est partout là où il y a une envie de survivre."

Tout en rappelant que, selon lui , l'art contemporain est né en 1912 (ou 1914 ?) quand Marcel Duchamp a présenté un porte bouteille comme une oeuvre d'art., l'artiste insiste aussi sur la nécessité de se poser en permanence des questions sur soi-même : "Le travail d'un artiste c'est d'être un égoïste. Il n'y a pas de beau et pas de laid, pas de vrai et pas de faux. Il y a que du débat.