Arabie : le Centre Pompidou prépare une exposition pour le pétrolier Aramco

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 22/02/2013 à 11H42
Une installation pétrolière ("Pompe 3", dans la région de Khouris) de la compagnie Aramco, avec laquelle le Centre Pompidou a démarré un important partenariat.

Une installation pétrolière ("Pompe 3", dans la région de Khouris) de la compagnie Aramco, avec laquelle le Centre Pompidou a démarré un important partenariat.

© Marwan Naamani / AFP

Le Centre Pompidou a signé un accord avec le pétrolier saoudien Aramco pour monter une exposition sous tente à l'automne à Dhahran (Est de l'Arabie saoudite), a révélé vendredi à l'AFP Alain Seban, président de l'établissement français. Cette manifestation constitue un premier pas vers la construction d'un futur grand centre culturel à l'horizon 2015.

"Nous avons été sollicités pour participer à la phase de préfiguration du grand centre culturel pluridisciplinaire d'Aramco" en voie de construction à Dhahran, siège du géant pétrolier, a indiqué Alain Seban.

C'est en 2009 que le Centre Pompidou a noué des liens avec le groupe national saoudien afin de passer des accords d'ingéniérie culturelle pour leur futur centre. L'exposition, qui aura lieu du 18 octobre au 28 novembre 2013, est une "nouvelle étape", souligne le patron de l'établissement parisien.

"Exporter le concept de Centre Pompidou Mobile"
"Nous allons exporter notre concept de Centre Pompidou Mobile", cette petite structure itinérante qui présente des chefs-d'oeuvre de l'art moderne et contemporain à travers la France depuis fin 2011. L'exposition aura lieu sur le campus d'Aramco, sous une tente fournie par les Saoudiens. Elle présentera, sur quelque 1000 m2 environ, une vingtaine de chefs-d'oeuvre du XXe siècle appartenant aux collections du Centre Pompidou.

Le fil conducteur sera la couleur, comme pour l'exposition inaugurale du Centre Pompidou Mobile à Chaumont (Haute-Marne) en 2011. "Nous proposerons des dispositifs de médiation adaptés à l'âge du public", a précisé Alain Seban. L'entrée sera gratuite comme pour le Centre Pompidou Mobile.

Pour cette exposition de préfiguration du futur King Abdulaziz Center for World culture, dont l'inauguration est prévue d'ici à 2015, Aramco table sur une fréquentation de 100.000 visiteurs pour six semaines d'exposition. Le Centre Pompidou est rémunéré pour cette opération. C'est un "contrat classique d'ingénierie culturelle et de conception d'une exposition entre deux institutions", indique le patron du Centre Pompidou.