"American Gothic" à l'Orangerie : décryptage d'une icône de l'art américain

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/12/2016 à 10H23, publié le 08/12/2016 à 11H46
Détail de "American Gothic", 1930,  de Grant Wood (1891-1942), Chicago, The Art Insitute of Chicago, Friends of American Art Collection

Détail de "American Gothic", 1930,  de Grant Wood (1891-1942), Chicago, The Art Insitute of Chicago, Friends of American Art Collection

© The Art Institute of Chicago

"American Gothic" est un des tableaux les plus célèbres au monde. Pour la première fois l'oeuvre de Grant Wood a traversé l'Atlantique pour être exposée en France. Elle est au musée de l'Orangerie à Paris, dans le cadre de l'exposition, "La Peinture américaine des années 1930" (jusqu'au 30 janvier 2017). Un tableau considéré comme "La Joconde" des États-Unis.

A travers une cinquantaine de toiles issues de prestigieuses collections publiques américaines, le musée de l'Orangerie de Paris présente un panorama de "La Peinture américaine des années 1930".

Parmi les oeuvres exposées, "American Gothic" l'emblématique tableau de Grant Wood qui dépeint l'Amérique qui travaille et qui prie. "Il y a dans ce tableau, une façon de réactiver le rêve américain, des valeurs essentiellement protestantes qui ont fondé les Etats-Unis celles des premiers pèlerins. C'est un message qui touche encore l'âme américaine aujourd'hui", décrypte Laurence Des Cars, commissaire d'exposition.

Reportage : N. Lemarignier / M. Spitzberg / J. Pires

L'Amérique des années 30

C'est le plus célèbre des tableaux américains. "American Gothic", a été peint en 1930 en pleine crise économique. Cette œuvre réalisée par Grant Wood est considérée comme "La Joconde" des États-Unis. L'agriculteur porte sa fourche comme un trophée avec un regard perçant, presque hostile. À côté de lui, en retrait, une femme sans joie avec des bijoux discrets. Les deux personnages ont pour modèle la sœur et le dentiste du peintre.
american gothic montage personnage.jpg © France 2 / Culturebox


La maison du tableau 

Et puis il y a la maison en arrière-plan : c'est elle qui a inspiré le tableau. Une vraie maison qui se trouve dans l'Iowa. Un chalet conçu dans le style néogothique (American gothic house) avec une fenêtre supérieure caractéristique de cette époque.
Maison american gothic © France 2 / Culturebox

En 1930, le peintre Grant Wood se promène en carriole dans la campagne où il croque les paysages. Il découvre la maison et imagine ses occupants. 
Grant Wood © France 2 / Culturebox


Maintes fois copié

Les événements historiques vont assurer le succès de l'œuvre. En 1930, la crise économique frappe l'Amérique. "American Gothic" devient alors un hommage aux petites gens dignes dans la misère. A la fois hyperréaliste et allégorique, la peinture de Wood apparait régulièrement dans la culture populaire américaine.
american gothic copie © France 2 / Culturebox

Reproduit à l’identique, dans le film "The Rocky Horror Picture Show", il apparait sous forme d'une pin up des années 50 dans le générique de la série  "Desperate Housewives", et sert de modèle dans la série animée "Les Simpson".

Plus près de nous, c'est le générique de l'émission de Frédéric Taddeï "D'art d'art" qui le met en scène. Récemment, c'est le show australien "The Elegant Gentleman's Guide to Knife Fighting" qui s'approprie avec cynisme ces deux personnages austères.
 

Le tableau est exposé en ce moment à Paris au musée de l'Orangerie et pour la première fois en Europe. 86 ans après sa création, il reste un repère pour l'Amérique tourmentée.