A Nantes, peintures flamande et hollandaise sortent de leurs réserves

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 30/07/2015 à 15H21
Brueghel de Velours, "Scène fluviale ou le débarquement", 1568

Brueghel de Velours, "Scène fluviale ou le débarquement", 1568

© RMN -Photographie : G. BLOT

Jusqu’au 30 août 2015, le musée des Beaux-Arts de Nantes expose au Château des ducs de Bretagne soixante cinq chefs d’œuvre de sa collection de peintures flamande et hollandaise datant du XVIe au XVIIIe siècle.

L’art, reflet d’une époque

Les anciens Pays-Bas comprenaient la Hollande et la Belgique actuelle. Au début du XVIe siècle une guerre civile éclate ; elle durera quatre vingt ans. A son issue, les Pays-Bas sont divisés : l’Union d’Arras composée des provinces du sud, reste fidèle à la monarchie catholique espagnole, l’Union d’Utrecht quant à elle, composée des provinces du nord ou "Provinces unies" dirigées par les calvinistes, fait sécession. 

Lorsque l’on fait mention de la peinture flamande, il s’agit donc de celle issue des Pays-Bas espagnols, tandis que la peinture hollandaise correspond à celle des Provinces unies du nord.

L'exposition du château des ducs de Bretagne à Nantes est particulièrement intéressante, car elle permet la comparaison des deux styles picturaux et révèle le contexte de conflit politique, religieux et culturel qui prévalait à cette époque.

Reportage : T. Bercault / D. Le Floch

Clivages religieux et culturels

La peinture flamande est profondément influencée par le catholicisme et par sa figure de proue Peter Paul Rubens. De 1600 à 1608, il réside en Italie où il découvre le baroque italien, qui marquera profondément son œuvre. La peinture flamande se caractérise donc par le style baroque et toute son opulence, mise en valeur par une palette de couleurs chatoyantes.  

Au contraire, la peinture hollandaise est influencée par l’éthique rigoriste protestante et la figure de Rembrandt. La richesse est donc représentée avec beaucoup de retenue. Les natures mortes par exemple, sont moins chargées et la palette de couleurs utilisées oscille entre le gris et l’ocre. 
Pieter Claesz, "Nature morte avec tabatière et silex, harengs, petit pain, verre de bière et cruche à tête barbue", Huile sur bois

Pieter Claesz, "Nature morte avec tabatière et silex, harengs, petit pain, verre de bière et cruche à tête barbue", Huile sur bois

© RMN -Photographie : G. BLOT

Détail et réalisme

Cependant, malgré leurs différences dues au contexte culturel, de très nombreuses similitudes rapprochent les peintures flamande et hollandaise. Elles sont toutes deux caractérisées par l’utilisation de la peinture à l’huile dont l’invention est attribuée au peintre flamand Van Eyck au XVee siècle. Cette innovation offre un substitut à la peinture à l’œuf et permet aux artistes de maîtriser une technique inédite. Les artistes flamands et néerlandais sont alors amenés à porter davantage d’attention aux détails de leurs sujets, ce qui leur permet un plus grand réalisme. Par exemple, en peignant "Portrait de femme",  Pourbus peut désormais montrer les imperfections et rougeurs de peau de son sujet.
François II Pourbus, "Portrait de femme", Huile sur toile

François II Pourbus, "Portrait de femme", Huile sur toile

© RMN -Photographie : G. BLOT

De plus, des influences réciproques s’opèrent entre peinture flamande et hollandaise. Les Hollandais, ancrés dans le protestantisme, prennent leur distance avec la peinture religieuse et dépeignent plutôt des sujets du quotidien. De même, les artistes flamands représentent de plus en plus de scènes de genre, c'est-à-dire des scènes de la vie quotidienne dont les sujets sont anonymes.
Gijsbrecht Leytens, "Paysage d'hiver avec gitans et patineurs", Huile sur bois

Gijsbrecht Leytens, "Paysage d'hiver avec gitans et patineurs", Huile sur bois

© RMN -Photographie : G. BLOT

Pour faire découvrir son incroyable collection de 300 pièces de peintures flamandes et hollandaises, le musée des Beaux-Arts de Nantes a sélectionné 65 chefs-d’œuvre qui sont exposés par sections thématiques (portrait, nature morte, paysages, scènes de genre), afin que les visiteurs puissent apprécier et comparer au mieux les deux styles picturaux.

Informations pratiques à retrouver sur le site de l'exposition: http://www.chateaunantes.fr/fr/evenement/flamands-et-hollandais