A Ajaccio, le musée Fesch rend hommage à Emile Brod, peintre de la cité impériale

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/03/2011 à 11H42
A Ajaccio, le musée Fesch rend hommage à Emile Brod, peintre de la cité impériale

A Ajaccio, le musée Fesch rend hommage à Emile Brod, peintre de la cité impériale

© Culturebox

Emile Brod paysagiste mais surtout portraitiste est à découvrir au musée Fesch à travers dessins et peintures à Ajaccio du 3 mars jusqu'à la fin mai 2011.

Né en 1763, oncle de Napoléon Bonaparte, Joseph Fesch est un ecclésiastique qui quitte l'habit lors de la tourmente révolutionnaire. En quête de revenus, il se reconvertit alors comme fournisseur aux armées.
Son neveu, dont l'étoile de général brille alors au plus haut lui confie la tâche lucrative de commis aux marchés de fournitures pour l'armée d'Italie.
Lors de cette campagne, il débute une collection de peintures qui avec le temps allait devenir gigantesque.
Il réintègre l'Eglise en 1802 et son illustre neveu lui bâtit un vaste diocèse sur mesure réunissant les départements de la Loire du Rhône et de l'Ain, il va y siéger comme archevêque de Lyon et Primat des Gaules.
Ses nouvelles fonctions et les relations souvent tendues qu'il entretient avec l'empereur en raison de la politique religieuse et la vie privée de ce dernier ne détourneront pas le cardinal de sa passion dévorante pour l'art.
Epaulé par la faveur impériale car il reste longtemps fidèle à Napoléon, il se lance durant des années à travers l'Europe dans une véritable boulimie d'achats et il décide dés 1806 de faire bâtir à Ajaccio un institut d'études artistiques dont les travaux ne débuteront que vingt plus tard pour s'achever en 1852, bien après la mort de leur inspirateur.
Quand le cardinal Fesch meurt à Rome en 1836, sa collection comporte près de 18 000 pièces dont 16 000 tableaux, il en lègue 1000 à Ajaccio dont une large part sont des peintures italiennes, le fonds du musée Fesch étant la seconde plus vaste collection du genre en France après celle du Louvre.
Le destin du musée, où trône une statue du cardinal-mécène, sera pour le moins chaotique et ce n'est que à partir des années 80, sous l'impulsion du ministre de la Culture Jack Lang que le bâtiment va être progressivement rendu à sa vocation première. Trente ans de travaux qui se sont achevés en 2010 pour en faire - enfin - un superbe et véritable musée.

Emile Brod, designi aicinni, du 3 mars au 30 mai 2011 au musée Fesch à Ajaccio.

A voir aussi sur Culturebox :
- "Ecorchés vifs" une chorégraphie déambulatoire au Palais Fesch
- Le sculpteur José Pini et le peintre Jean-Paul Pancrazi exposent en Haute-Corse
- A la rencontre de Suzanne Cornillac peintre de la Corse