80 ans plus tard, des peintures murales de Diego Rivera reviennent au MoMA

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/01/2012 à 15H21
Diego Rivera, Le Soulèvement, 1931, collection privée, Mexico

Diego Rivera, Le Soulèvement, 1931, collection privée, Mexico

© © 2011 Banco de México Diego Rivera & Frida Kahlo Museums Trust, México, D.F. / Artists Rights Society (ARS), New York

Plusieurs peintures murales créées en 1931 par Diego Rivera pour le Musée d'Art moderne de New York (MoMA) y sont de nouveau réunies huit décennies plus tard (jusqu'au 14 mai 2012)

L'exposition du MoMA est un hommage à l'aventure de Diego Rivera au sein du jeune musée new-yorkais : le peintre muraliste mexicain a peint sur place en un laps de temps très court une série de fresques qui devaient être le centre d'une rétrospective de son oeuvre, inaugurée en décembre 1931.

C'était, deux ans après sa création, la deuxième fois que le MoMA organisait une rétrospective, juste après celle du peintre français Henri Matisse.

"Ses muraux, par définition fixes, étaient impossibles à transporter pour l'exposition. Afin de résoudre ce problème, le musée avait fait venir Rivera à New York six semaines avant l'inauguration de l'exposition, lui fournissant un atelier improvisé dans une salle vide", explique le MoMa.

Diego Rivera, Zapata lider agrario (Zapata leader paysan), 1931, The Museum of Modern Art, New York. Abby Aldrich Rockefeller Fund

Diego Rivera, Zapata lider agrario (Zapata leader paysan), 1931, The Museum of Modern Art, New York. Abby Aldrich Rockefeller Fund

© 2011 Banco de México Diego Rivera & Frida Kahlo Museums Trust, México, D.F./ Artists Rights Society (ARS), New York

Des peintures inspirées de l'histoire du Mexique et de la réalité sociale new-yorkaise
Diego Rivera a travaillé nuit et jour, avec deux assistants, pour créer cinq peintures murales "transportables" liées à des événements clés de l'histoire du Mexique.

Après le début de l'exposition, le peintre a produit trois autres peintures murales, inspirées de la classe ouvrière new-yorkaise à l'heure de la Grande dépression.

Aujourd'hui, le MoMa expose cinq des oeuvres produites pour l'exposition de 1931, dont "Zapata lìder agrario", qui rend hommage au dirigeant révolutionnaire et est devenue une icône des collections du musée. L'exposition "Murals for The Museum of Modern Art" rassemble aussi des dessins, esquisses et archives liées au passage de Diego Rivera à New York entre 1931 et 1932.

Diego Rivera, Energie électrique, Collection privée, Mexico

Diego Rivera, Energie électrique, Collection privée, Mexico

© 2011 Banco de México Diego Rivera & Frida Kahlo Museums Trust, México, D.F./ Artists Rights Society (ARS), New York

Diego Rivera (1886-1957) est le plus connu des "muralistes" mexicains. Il a travaillé quelques années en Europe, où il a fréquenté Picasso, Matisse, Modigliani, avant de retourner au Mexique où il s'engage politiquement à l'extrême gauche. Il est connu pour ses peintures murales, dans lesquelles il évoque la culture de son pays depuis les Aztèques et les Mayas et prend en compte la culture populaire. Il a décoré de nombreux édificies de son pays.

Diego Rivera a été le mari de la peintre mexicaine Frida Kahlo.