7 musées rendent hommage aux 50 ans de la Fondation Maeght

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 01/06/2014 à 11H24
Fondation Maeght à Saint-Paul-de-Vence (2012)

Fondation Maeght à Saint-Paul-de-Vence (2012)

© RIEGER BERTRAND

La Fondation Maeght, conçue avec la complicité d'artistes de l'art moderne, célèbre son cinquantenaire dans sa pinède peuplée de statues de Giacometti ou de Miro. Sept institutions, dont cinq sur la Côte d'Azur, rendent hommage à la Fondation Maeght, qui a prêté pour cet anniversaire des oeuvres de sa riche collection d'artistes du XXe siècle.

Le couple de marchands d'art et collectionneurs, Aimé et Marguerite Maeght, a inauguré le 28 juillet 1964 ce havre pour la création contemporaine à Saint-Paul-de-Vence, pour abriter sa collection et accueillir des amis artistes. L'engouement sera immédiat pour cette fondation privée qui présente alors l'originalité d'être décentralisée.
Josep Lluís Sert et Joan Miró devant une maquette de la Fondation Maeght. © Archives Fondation Maeght.

Josep Lluís Sert et Joan Miró devant une maquette de la Fondation Maeght. © Archives Fondation Maeght.

© Archives Fondation Maeght
A l'époque, le maire du village jugeait le projet architectural trop avant-gardiste et préconisait la construction d'un musée d'art provençal aux tuiles rouges. L'anecdote est racontée dans une exposition, visible jusqu'au 9 juin, consacrée à la construction de ce temple de l'art par l'architecte catalan Josep Lluis Sert. Les images d'archives montrent peintres et sculpteurs se penchant sur les plans de construction, en étroite collaboration avec l'architecte.

Joan Miro conçoit un parcours sculpté d'oeuvres, le "labyrinthe", qui épouse les jardins. Marc Chagall réalise une mosaïque murale. Georges Braque installe un bassin de mosaïque dans un patio et dessine un vitrail. Alexandre Calder installe sous les pins un monumental stabile-mobile, Alberto Giacometti met les dernières touches à "L'homme qui marche" dans une cour centrale...
Vue de la Fondation Maeght avec le bassin de George Braque, Les Poissons, 1963. Mosaïque, 460 x 1214 cm. 

Vue de la Fondation Maeght avec le bassin de George Braque, Les Poissons, 1963. Mosaïque, 460 x 1214 cm. 

© Archives Fondation Maeght, Adagp Paris 2014.

La Côte d'Azur refuge pour les artistes 

A ses débuts, Aimé Maeght ouvre une imprimerie à Cannes, où son mentor Pierre Bonnard venait réaliser ses lithographies. L'imprimerie devient vite une galerie. A l'arrestation en 1943 de son ami résistant Jean Moulin, Aimé se replie à Vence où habite Henri Matisse. La Côte d'Azur est alors un refuge pour artistes et écrivains qui fuient la zone occupée. Poussé par Matisse et Bonnard, Aimé achete fin 1945 à Paris une galerie d'art. De nouvelles vagues d'artistes rejoindront le marchand, comme Calder, Miro, Léger, Chagall, Kandinsky... 

La Fondation possède l'une des plus importantes collections de peintures, sculptures, dessins et gravures du XXe siècle.
Le Labyrinthe, peuplé de sculptures et de céramiques de Joan Miró. Photo Roland Michaud

Le Labyrinthe, peuplé de sculptures et de céramiques de Joan Miró. Photo Roland Michaud

© Archives Fondation Maeght – Successió Miró, Adagp, Paris 2014.

Des institutions rendent hommage au demi-siècle de la Fondation Maeght

- Le Musée d'art moderne et d'art contemporain de Nice présente un hommage à Alexandre Calder, réunissant mobiles, sculptures de bronze ludiques sur le registre de l'enfance, gravures et lithographies originales montrant son travail dans la couleur. Jusqu'au 7 septembre.
- Le Musée Picasso d'Antibes a installé sur sa terrasse face à la mer cinq sculptures de Joan Miro. Parmi elles une statue de céramique, don de l'artiste, "La Déesse des mers", longtemps immergée sous la mer. Jusqu'au 31 août.
- Le Musée Fernand Léger de Biot expose une monumentale oeuvre de Fernand Léger "La Partie de campagne" (1954). L'accrochage est complété par des peintures et études du musée. Du 28 juin au 6 octobre.
Retour sur les 10 ans de la fondation Maeght

- Le Musée Chagall de Nice a obtenu le tableau de grand format "La Vie", oeuvre centrale de Chagall réalisée pour les Maeght et qui synthétise tous les thèmes de son lexique (amoureux, violonistes, danseurs, créatures hybrides). La peinture dialogue avec des oeuvres du musée. Du 14 juin au 6 octobre.
- Le Musée Matisse de Nice, présentera des lettres échangées entre Henri Matisse et Aimé Maeght. C'est Matisse qui réalisera l'exposition inaugurale de la galerie d'Aimé Maeght à Paris en 1945. Jusqu'à l'automne 2014. 
- Le Musée Magnelli et le Musée de la céramique, à Vallauris, exposent des céramiques de Miro, Artigas, Braque ou Chillida. Du 14 juin au 27 octobre.
- Le Château de Villeneuve/Fondation Emile Hugues, à Vence, illustrera autour d'une peinture prêtée la correspondance entre Jean Dubuffet et l'écrivain polonais Witold Gombrowicz. Du 21 décembre 2014 au 30 mars 2015.
- Le Musée municipal des Augustins à Hazebrouck, près de Lille, ville natale d'Aimé Maeght, présente 50 ans d'affiches d'expositions de la Fondation. Du 6 juin au 5 octobre.
- Le Domaine du Kerguéhennec, à Bignan dans le Morbihan, expose des artistes appréciés par les Maeght "de Giacometti à Tapies". Du 22 juin au 2 novembre.