"1917", année charnière pour la peinture moderne, au centre Pompidou-Metz

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 31/05/2012 à 11H23
PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN ; CULTURE - ART - CENTRE POMPIDOU METZ - EXPOSITION 1917. Metz 23 mai 2012. Huile sur toile "Arlequin et femme au collier" (1917) de Pablo PICASSO. PHOTO Alexandre MARCHI.

PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN ; CULTURE - ART - CENTRE POMPIDOU METZ - EXPOSITION 1917. Metz 23 mai 2012. Huile sur toile "Arlequin et femme au collier" (1917) de Pablo PICASSO. PHOTO Alexandre MARCHI.

© PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN

Avec 1500 oeuvres prêtées par une quinzaine de pays, l’exposition 1917 accueillie par le Centre Pompidou-Metz offre un vaste panorama de l’art en temps de guerre, révélant une grande variété de la création chez 350 artistes.

"1917" place la création artistique au coeur d'une guerre dévastatrice. A l’échelle de cette « année impossible » au cours de laquelle le monde s’enlise dans un conflit mondial, la production picturale fut foisonnante et pluridisciplinaire. Cette exposition propose un aperçu instantané de tous les champs de la création d’une année de la Première Guerre mondiale. Il s’agit ainsi d'interroger ce que représente, pour l’activité artistique, un contexte aussi resserré et précis qu’une année, tout en déjouant les attentes et les a priori sur ce que peut être l’art en temps de guerre.

Les organisateurs de l'exposition ont réuni quatre tableaux des Nymphéas de Claude Monet.

 

L’exposition 1917 inaugure en France le cycle des manifestations du centenaire de la Première Guerre mondiale.

"1917" au Centre Pompidou-Metz du 26 mai au 24 septembre 2012