Ouverture d'une boutique pour réaliser sa propre figurine en 3D

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/11/2014 à 12H32
Les figurines de la société Moimée

Les figurines de la société Moimée

© Hugo Prilliez

Devenir un personnage est désormais possible ! Le Moïmee Store, un espace qui permet de faire réaliser sa propre figurine à l'échelle 1/12e grâce à l'impression 3D, est officiellement inauguré ce mercredi à Paris. Un marché susceptible d'exploser dans les prochaines années.

"Il s'agit du premier studio spécialisé dans la représentation 3D des personnes, enfants ou adultes, et de l'environnement auquel elles sont attachées: animaux domestiques, décor préféré ou élément clé de leur quotidien", explique à l'AFP Arnaud Grosjean, responsable technique de Moïmee.

Dans la cour du magasin Homme du BHV Marais

Le stand conçu par l'agence The Vibrant Project est installé dans la cour bleue du magasin L'Homme du BHV Marais, situé près de l'Hôtel de ville de Paris. Pour générer son image, le client doit rentrer dans une cabine circulaire où est placée une cinquantaine d'appareils photo reflex, qui se déclenchent tous en même temps.

Ce mode de captation diffère de celui de l'installation visible en octobre dans la galerie éphémère de l'éditeur californien de logiciels Autodesk, également dans le Marais, qui utilisait un procédé basé sur le scanner, avec un plus grand risque que la personne bouge.
Comment obtenir une figurine à son image (reportage M6 - 4 novembre 2014)
245 euros la figurine

Une figurine cirée coûte 245 euros mais il faut être patient avant de pouvoir se contempler. "Le client récupère sa figurine entre trois semaines et un mois après, l'impression proprement dite a lieu près de Grenoble", détaille Arnaud Grosjean. Un délai qui s'explique par la modélisation sur ordinateur, qui prend une demi-journée, l'impression proprement dite, qui dure 24 heures, et les contraintes techniques liées au plastique utilisé.

"C'est un matériau très poreux donc les couleurs ont tendance à flouter, notamment au niveau des yeux, et on essaie de mettre en place des petites ruses pour l'éviter", indique Arnaud Grosjean. "Il arrive que la couleur ne colle pas bien, ce n'est pas une science exacte mais plutôt de l'artisanat", souligne Sylvie Roche, directrice de projet chez The Vibrant Project.

Le Moïmee Store est chapeauté par Citynove, filiale des Galeries Lafayette, qui possède le BHV Marais depuis 2013. Ses initiateurs entendent bien surfer sur l'engouement pour l'impression 3D.

Selon le cabinet d'étude Gartner, ce marché encore balbutiant représente une des dix tendances technologiques stratégiques pour 2015 et les livraisons mondiales d'imprimantes 3D devraient augmenter de 98% en 2014 et de 100% l'année suivante.

Les figurines de Moïmee pourraient notamment attirer des pratiquants de jeux de rôles, des amateurs de santons, ou des adeptes du cosplay, qui s'habillent comme leurs personnages de mangas préférés.