WebProgram_Festival 2014 : des auteurs en quête de partage de valeurs

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 26/03/2014 à 17H13
Cyril Slucki et Joseph Beauregard

Cyril Slucki et Joseph Beauregard

© S. Tallois

Sur le web, tous les auteurs ne cherchent pas forcément le buzz à plusieurs millions de vues autour d’un propos super fun. Certains veulent partager des valeurs comme la solidarité dans la recherche d’emploi ou la réflexion sur la place de l’argent dans notre vie.

Joseph Beauregard est l’auteur des “supercheries financières”, une websérie coproduite par le service des Nouvelles Ecritures de FranceTélévisions.

“Qui embobine qui ?” le leitmotiv d'un documentariste, obsédé par l’escroquerie.
Sur fond de dégénerescence du système capitaliste, Joseph Beauregard, auteur issu de la radio et du film documentaire, se moque du genre humain, mais jamais avec méchanceté.
Il réfléchit sur le besoin que nous avons de croire, d’entendre de belles histoires et sur la fascination qu’exerce l’argent.

Le plaisir de découvrir les nouveaux métiers du web
Joseph Beauregard travaille avec la passion des défricheurs qu’il découvre dans les équipes des nouveaux métiers du web. Il explore en équipe les nouvelles écritures qui donnent forme à ses idées.

Son projet, qui comprend déjà la série des Supercheries littéraires ne s’arrête pas là. D’autres supercheries nous serons contées, dans les domaines de la science ou du sport par exemple.

Les Supercheries Financières concourt dans la catégorie web-animation/jeunesse
Charles Ponzi tombe de la pyramide L’Italien Charles Ponzi met au point la première pyramide financière de l’histoire. Il propose des taux d’intérêts délirants à tout Boston et fait fortune à une vitesse sidérante. Mais parmi les 30 000 épargnants qu’il a séduits, la rumeur circule que son montage financier est truqué.
La série complète sera en ligne fin avril sur studio 4.0

CVSTREET concourt dans la catégorie web-fiction 
CVStreet, sélectionné au festival dans la catégorie web-fiction

CVStreet, sélectionné au festival dans la catégorie web-fiction

Le projet de CVStreet: créer une œuvre citoyenne collaborative, 
Cyril Slucky est réalisateur. Cet artiste touche-à-tout centre son travail sur les attentes du public.

Il évoque comme source d'inspiration tout à la fois le courant artistique Fluxus qui interroge entre autres la place de l'art dans la société, et "Le prix du danger" d'Yves Boisset, film critique de la télévision, de la publicité et de la société déshumanisante.

Comme l’abbé Pierre en son temps Cyril avec le collectif de CVStreet utilise la force des médias pour favoriser l’entraide et la solidarité. Avec l'agence de mécénat pour projets caritatifs de Fabrice Fontanié, ils batissent leur modèle .

Des partenaires financiers publics, privés et du crowdfunding pour lancer l'aventure
Le réseau de Cyril se mobilise et CVStreet démarre. Le projet mêle la réalité de la recherche d’emploi sur le terrain, et la création d’un film de fiction autour de cette histoire, avec les ingrédients de la télé-réalité. Le réel et la fiction servent une seule cause : la lutte contre le chômage.

Témoignage d'une "CVStreeteuse"
Voir le seizième épisode de la première saison
CVStreet, saison 1 épisode 16 © tv.tvstreet.org
CVStreet parle d’amour : l’amour de son travail qui mène à l’amour de soi qui conduit à la possibilité d’aimer les autres. Il s'agit là simplement de vivre ensemble.