Web Program Festival : "Le Prince Charmant", les Belges dans la toile amoureuse

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 28/03/2013 à 11H33
Le Prince Charmant, la love map © RTBF

La Belgique a le plus fort taux de divorce en Europe. Voilà un point de départ bien sérieux que la RTBF, la radio télévision publique belge, a transformé en un programme "transmédia" à la fois ludique, scientifique et humain, intitulé "Le Prince Charmant". L'occasion de redécouvrir toute l'originalité de nos voisins...

En France, la créativité et la franchise de la télévision belge sont symbolisées par l'émission "Strip-Tease". Il y a de cela dans le programme documentaire "Le Prince Charmant", et plus encore. Le réalisateur Arnaud Grégoire et la RTBF ont imaginé un vaste projet présent à la fois à la télévision, sur la radio, dans la presse crite et sur les réseaux sociaux. Si le titre évoque une émission de téléréalité, on est loin du compte. Ici on fait parler des hommes, des femmes, différentes générations, au sujet du célibat et du couple. 

Des scientifiques interviennent aussi pour mettre tout cela en perspective. Et l'école belge nous apprend ceci : faire un programme de fond ne signifie pas proposer quelque chose d'éliste ou d'indigeste. On le constate dans le documentaire, où la parole est très libre, et sur internet, où la partie interactive pousse l'imagination et développe dans tous les genres le concept de "Prince charmant".

Image internet, Le Prince Charmant

C'est une première pour la RTBF, qui aura sans doute une suite. Le projet a permis de pousser loin l'interactivité avec le public, qui a témoigné à son tour, orienté les réalisateurs vers de nouveaux angles, élargi le débat. Quant au Prince charmant, il est décidément... divers ! C'est ce dont témoignent ci-dessous Arnaud Grégoire, le réalisateur, et Sopgie Berque, responsable du projet à la RTBF :

Découvrez l'ensemble du documentaire et de ses ramifications ici