Web Program Festival : B4, derrière les fenêtres d'une cité, témoignages intimes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/03/2013 à 12H51
B4, fenêtres sur tour © FTV

Parmi les oeuvres et programmes présentés ici à La Rochelle, on trouve aussi bien des séries humoristiques que des webdocumentaires profonds et innovants. Dans cette dernière catégorie figure "B4, fenêtres sur tour", une création de Jean-Christophe Ribot, a été remarquée par des membres du jury...

B4 utilise l'interactivité rendue possible par le média internet. Le "webspectateur", devant son écran, se trouve devant une façade d'immeuble, dans une cité. En cliquant sur des fenêtres, il découvre la vie des occupants des appartements, réunis pour l'occasion, et vivant tous dans de grands ensembles de la région parisienne.

Ce qui séduit, dans le travail du rélisateur Jean-Christophe Ribot, c'est la qualité des témoigages, qui offrent des points de vue rares et simples à la fois. Marcel, quadra, a grandi au coeur des cités. Il fait partie, dit-il, de la "génération sacrifiée". Ses copains de jeunesse, ils sont morts, pour la plupart. Règlements de comptes, sida, overdoses. Il a échappé à ce destin par le sport.

Les séquences proposées sont courtes, ce sont des idées, des constats, des souvenirs. Geneviève parle de la télévision, qui est pour elle une ouverture sur le monde. Kalid aime le bruit, celui des enfants, des mamans, il aime regarder la dalle en contrebas, les rencontres, ce qui s'y passe. Le silence l'angoisse. Mhéni habitait dans un pavillon, il se retrouve aujourd'hui au dernier étage d'une tour. Il n'y a pas grand chose à faire, alors il cogite, la nuit, et passe son temps à regarder le carrefour, en bas. Le sol l'attire, plus que l'horizon.

C'est la première fois que le réalisateur Jean-Christophe Ribot utilise internet pour un documentaire. S'il regrette le peu de visibilité qu'offre, pour l'heure, aux documentaires ce média, il lui a permis de mettre en forme son concept d'immeuble qui abrite différents habitants. Pour le reste, ce sont les ressorts et les exigences du documentaire traditionnel qui ont permis cette sincérité et cette intimité.
 


"B4, fenêtres sur tour", un web documentaire de Jean-Christophe Ribot, en collaboration avec Vincent Voulleminot et Sarah Gruhier, via France Télévisions Nouvelles Ecritures, visible ici

Jean-Cristophe RIBOT