"Robot mon amour", les petites créatures hybrides attachantes de France Cadet

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 22/09/2015 à 16H51
"Robot mon amour" la déclaration d'amour de France Cadet passe par la médiathèque de Pau 

"Robot mon amour" la déclaration d'amour de France Cadet passe par la médiathèque de Pau 

© France 3 / Culturebox

La médiathèque de Pau André Labarrère reçoit jusqu’au 31 octobre 2015 l’exposition de France Cadet. Avec "Robot mon amour", l’artiste scientifique jongle avec des photos et des installations multimédias de haut niveau, entre des poupées cyborg à la sensualité féminine équivoque aux chiens mécaniques qui réagissent à la caresse. Captivant et insolite.

Les installations multimédias de France Cadet détournent le rapport de l’animal au robot et de la machine à l’homme. Biologiste de formation, les créatures hybrides de l'artiste française interrogent le rapport de plus en plus intime entre le réel et l'artificiel. Naviguant entre les arts et les sciences, l’exposition "Robot mon amour" met en lumière l’étude de deux entités : l’organique et l’artificiel. C'est à travers l'humour, la dérision, voire la subversion, que s'opère le détournement de ses pièces.

Reportage : L. Le Piver / E. Gonzalez / E. Girardi

La poupée Cyborg : de chair et de métal

S'appuyant sur l'humour et l'onirisme, France Cadet interroge la relation homme-machine avec ses chiens robots et sa cyberdoll interactive.

L'une des oeuvres centrales de l'exposition présente une toute nouvelle série composée de photographies numériques où l'artiste se met directement en scène dans la peau d'un gynoïde (robot à l'apparence d'une femme). A travers l'image détournée du robot, France Cadet étudie le comportement et le corps, qu'il soit de chair ou de métal.
La série HoloLesson #32 détourne avec humour une certaine leçon de séduction pour publicité de lingerie 

La série HoloLesson #32 détourne avec humour une certaine leçon de séduction pour publicité de lingerie 

© France Cadet
"La biologie permet de comprendre le vivant et autant sur le fond que sur la forme c'est ce que j'explore de manière artistique", explique l'artiste. 

La vie est une machinerie fabuleuse

France Cadet cherche aussi à pointer du doigt une question existentielle du monde contemporain : le fait que les machines deviennent sensibles. Avec le Cyborg #16, photographie interactive d'un papillon qui s'émoustille sous la caresse, l’interrogation reste en suspens. "Pour moi il y a encore énormément de séparations entre l'humain et le robot. Par contre, quand le robot se veut être une reproduction artificielle de l'humain, pour moi ça reste une machine".
France cadet 2 © France 3 / Culturebox

L’homme, l’animal et la machine

Les robots interactifs de France Cadet expérimentent des activités humaines et des plaisirs sociaux. A l'entrée de l'exposition, un robot chat, assis devant un écran plat, regarde le film "Le Monde de Nemo". Les aventures du petit poisson suscitent un geste, un miaulement, une réaction quasi "humaine". Dans cette vidéo, France Cadet ouvre le ventre de ses petits animaux de compagnie et explique comment elle leur donne vie. 

Reportage : Céline Aubert, Yves-Marie Glo, Thierry Ferreux, Laetitia Di Bin

Les œuvres de France Cadet s’exposent partout dans le monde de Madrid à Tokyo, de Sao Paolo à Lisbonne. En 2003, elle a reçu le 1er prix de VIDA 6.0, un concours international sur l’art et la vie artificielle à Madrid, et a reçu une mention aux Digital Stadium Awards de Tokyo.

"Robot mon amour" à la médiathèque André Labarrère de Pau
Du 10 Septembre  au 31 Octobre 2015
L'exposition décline trois thèmes principaux : Les sens et la machine, l'humain et le cyborg et la réalité et le virtuel.