Pokémon Go officiellement disponible en France depuis ce dimanche

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 24/07/2016 à 13H48
Le but du jeu : capturer en maximum de monstres comme le célébrissime Pikachu.

Le but du jeu : capturer en maximum de monstres comme le célébrissime Pikachu.

© A.Morissard / IP3 / MaxPPP

Ca y est : l'application Pokémon Go, véritable phénomène un peu partout dans le monde, est officiellement accessible en France depuis ce dimanche. Initialement prévue le 15 juillet, sa sortie avait été repoussée par respect pour les victimes de l'attentat de Nice. La chasse aux monstres est donc officiellement lancée. Les forces de l'ordre craignent des débordements.

Le jeu de chasse virtuelle Pokémon Go qui enfièvre ados et trentenaires partout dans le monde, est officiellement disponible en France. C'est qu'a annoncé dimanche sur Twitter l'éditeur du jeu, The Pokémon Company :

"Dresseurs, nous sommes fiers de révéler que #PokemonGO est officiellement disponible au téléchargement en France"
 

La France est l'un des derniers pays d'Europe où le jeu n'était pas disponible. Prévue le 15 juillet, sa sortie avait été repoussée "par respect" après l'attentat de Nice.

Après avoir chassé ces monstres de poche sur leurs consoles, les joueurs peuvent désormais les capturer sur leurs smartphones grâce à la réalité augmentée, une technologie qui fait apparaître des éléments virtuels dans le monde réel.

Reportage : O. Von Kayser / M.Mas / J.Mimouni / D.Masse / D.Bonnet / Y.Rullière 

Traverser la rue sans regarder, jouer au volant de sa voiture ou de son deux-roues: la Pokémon-mania rend accro les fans du monde entier, qui prennent tous les risques pour attraper Pikachu et consorts.

Le phénomène est tel que les autorités de nombreux pays tentent de prévenir des risques à trop se concentrer sur son écran. Sur les réseaux sociaux, les polices du monde entier ont rappelé les règles de sécurité de base dans l'espace public.


En Espagne, deux touristes japonais ont-ils été retrouvés en train de chasser des Pokémons dans l'un des tunnels les plus dangereux de Barcelone, tandis que deux jeunes ont été arrêtés à Madrid pour avoir pénétré un quartier général de la Garde civile en jouant.

Les pompiers de Paris ont diffusé sur Twitter et Facebook une photo de ces petites créatures nées au Japon il y a vingt ans et conseillant : "Attrapez-les tous mais pas n'importe comment !".


Derrière ce succès se cache la Pokémon Company mais aussi le groupe japonais Nintendo, dont les machines ont jusqu'ici accueilli tous les jeux de cette marque et qui est actionnaire de Pokémon Company.

Si la part des revenus qui reviendra in fine à Nintendo est inconnue, les investisseurs plébiscitent l'action de l'entreprise à la Bourse de Tokyo: depuis la sortie de Pokémon Go, son cours a plus que doublé.