Pokémon Go : l'Indonésie interdit aux policiers et militaires de jouer au jeu phénomène au travail

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 20/07/2016 à 09H51
Le jeu phénomène Pokémon Go.

Le jeu phénomène Pokémon Go.

© Dasril Roszandi / NurPhoto / AFP

Les policiers et les militaires en Indonésie ne peuvent plus jouer à Pokémon Go pendant les heures de service. Le ministère de la Défense redoute que le jeu phénomène puisse servir à des activités d'espionnage, après qu'un Français, en pleine chasse virtuelle, se soit introduit dans une base militaire près de Jakarta lundi.

Les policiers indonésiens devront capturer Pikachu et Rondoudou sur leur temps libre. Depuis mardi, ils ont interdiction de jouer au jeu phénomène Pokémon Go au travail. L'armée va aussi publier rapidement une injonction pour généraliser cette interdiction aux militaires, afin de protéger les sites placés sous haute sécurité, a déclaré à l'AFP un porte-parole de l'institution, Tatang Sulaiman. La cause ? L'application ludique serait une menace pour la sécurité, selon le ministère de la Défense.

L'application, qui n'est pas encore disponible en Indonésie, a déjà été largement téléchargée illégalement pour chasser les créatures virtuelles de Pokémon dans le monde réel. Mais la popularité de ce jeu a suscité des préoccupations au sein du gouvernement, certains suggérant que Pokémon Go pourrait servir à des activités d'espionnage.
Pour le ministre de la Défense, "l'espionnage peut s'effectuer sous différentes formes." Ce jeu "a l'air mignon", mais "ce n'est tout simplement pas bien", a-t-il ajouté. 
Lundi, un Français a été interpellé. Obnubilé par sa chasse virtuelle, il est entré par inadvertance dans une base militaire près de Jakarta, un territoire placé sous haute sécurité.

Le jeu est également interdit au palais présidentiel. Bey Machmudin, chef du service de presse de la présidence, a souligné que ce lieu n'était "pas un terrain de jeu". L'initiative intervient quelques jours après qu'un ministre a remarqué des Pokémon au palais.

Une arrivée imminente en France

En France, le jeu phénomène devrait arriver d'ici jeudi au plus tard, selon l'agence de communication du jeu interrogée par Le Monde. Sa sortie a été repoussée suite à l'attentat de Nice, survenu dans la nuit du 14 juillet mais certains l'ont déjà téléchargé. A l'image de ces passionnés rencontrés par une équipe de France 3 Poitou-Charentes dans les rues et les parcs de Potiers.

Reportage M-A. Cristofari / S. Hamon / D. Pringarbe / C. Pougeas
Selon IGN France, "Pokémon Go pourrait provoquer des attroupements durant une période inappropriée."
Mardi, la gendarmerie nationale a rappelé sur Twitter quelques conseils pour les joueurs les plus distraits… Plusieurs rassemblements sont déjà prévus dimanche dans les grandes villes en France sur la page officiel de Pokémon Go. A Paris, le rendez-vous est donné à 13 heures au pied de la Tour Eiffel.