Le plus long film du monde présenté au festival VIDEOFORMES de Clermont-Ferrand

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/03/2016 à 12H00
En noir et blanc et sans dialogues, le film du Suédois Anders Weberg prévu pour 2020,  durera... 720 heures !

En noir et blanc et sans dialogues, le film du Suédois Anders Weberg prévu pour 2020,  durera... 720 heures !

© Culturebox / Capture d'écran

C’est l’une des folies présentées cette année par VIDEOFORMES, le festival de l’art vidéo qui s’achève ce soir. "Ambiancé", du cinéaste suédois Anders Weberg dont la sortie est annoncée pour 2020, durera 720 heures ! Le réalisateur est venu à Clermont avec une petite bande-annonce de... 7h20 tout de même.

Reportage : R.Beaune, V.Mathieur, B.Ordas


Jusqu’ici, c’est un film chinois qui détient le record de durée avec 27 heures. Mais d’ici quatre ans, il sera détrôné par un film suédois de… 720 heures. "Ambiancé", l’incroyable projet du cinéaste Anders Weberg en mémoire de son fils mort d’une overdose à 21 ans. Un film dont il a présenté un teaser au festival d’une durée de 7h20. De quoi se mettre dans l’ambiance pour 2020, même s’il y peu de chance que quelqu’un voie un jour cette folie en entier.

Il ne sera montré qu’une seule fois et il sera ensuite détruit. Après ça, j’arrêterai de faire des films !

Anders Weberg

 

Les 8 saisons de « Lost » en accéléré, et l'Auvergne en roulant

Autre bizarrerie présentée à Clermont, le "Portrait d’une île perdue" de Pascal Lièvre. Ou ce qu’il reste des huit saisons de la série américaine à succès "Lost", après que le vidéaste a coupé tous les plans dans lesquels figurent hommes, animaux domestiques et objets, pour ne conserver que les plans de nature. Résultat, sur les 85 heures de la série, ne subsistent que 25 minutes…
 

 
Le vidéaste hollandais Peter Bogers, lui, nous livre un road movie étonnant. Il a filmé l’Auvergne par la fenêtre de sa voiture, ne s’arrêtant que quand il croisait une croix ou une statue de la vierge. Des images destinées à être projetées en triptyque sur un mur.
 

 
L’art vidéo se porte bien, et l’imagination des vidéastes semble sans limite. Cette année, les organisateurs du festival ont reçu pas moins de 687 projets présentés par des vidéastes venus de 50 pays. Seules 53 vidéos ont été retenues pour la compétition et 3 d’entre elles se verront décerner un prix ce samedi soir.
 
À noter que de nombreuses installations resteront en place jusqu’au 2 avril prochain dans plusieurs lieux d’exposition de la ville. Tous les renseignements sont sur le site du festival


VIDEOFORMES Aff. 2016 © DR