Le musée de Grenoble participe à la #MuseumWeek lancée par Twitter

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/03/2014 à 17H04
Le Musée de Grenoble actif sur Twitter avec la #MuseumWeek 

Le Musée de Grenoble actif sur Twitter avec la #MuseumWeek 

© France 3 / Culturebox

A l'heure du numérique et de la transmission instantanée des informations, les musées restent connectés. Le réseau social Twitter organise du 24 au 30 mars 2014 une #MuseumWeek. Le Musée de Grenoble y participe. Le principe de la semaine des musées est simple : 7 jours, 7 thématiques, 7 tweets. Pour les abonnés du musée il s'agit de jouer avec des oeuvres de la collection.

Pour Guy Tosato, le directeur du musée de Grenoble, cette technologie vient en complément du travail muséographique fait au long cours au sein de l'institution.

Créée à l'initiative de 12 grands musées français et du réseau social Twitter, cette opération invite tous les musées à se brancher sur le numérique. Chaque jour une thématique différente est abordée sur Twitter par l’ensemble des musées via un hashtag dédié. Les internautes sont également  invités à partager leur passion et leur connaissance avec le hashtag #MuseumWeek .

Reportage : E. Cadier / D. Semet / T. Huynh
Les 7 hashtags pour les 7 thématiques des 7 jours de la semaine.
Lundi 24 mars, découvrons l’envers du décor #CoulissesMW
Mardi 25 mars, testons nos connaissances #QuizzMW
Mercredi 26 mars, dans chaque musée, partageons nos coups de coeur #LoveMW
Jeudi 27 mars, laissons libre court à notre imaginaire #ImagineMW
Vendredi 28 mars, prenons le temps d’échanger #QuestionMW
Samedi 29 mars, apprécions l’établissement comme œuvre architecturale #ArchiMW
Dimanche 30 mars, l’artiste, c’est vous #CreaMW


Le dernier Tweet du Musée de Grenoble  à l'heure où l'on publie :  
Un peu de #LoveMW et de romantisme pour ce nouveau tableau ! Be inspired #ImagineMW pic.twitter.com/etPGUY2qz8

Actuellement le Musée de Grenoble présente une exposition dédiée aux dessins nordiques flamands "la Pointe et l'ombre" et la découverte exceptionnelle de l'autoportrait "Rembrandt au Chevalet"