"Laïcité" et "liberté d'expression", mots de l'année 2015

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 22/05/2015 à 10H24
Un homme brandit la première page d'un hors-série de Charlie consacré à la laïcité, le 11 janvier 2015 lors de la marche républicaine à Lyon en hommage aux 17 victimes des attentats terroristes.

Un homme brandit la première page d'un hors-série de Charlie consacré à la laïcité, le 11 janvier 2015 lors de la marche républicaine à Lyon en hommage aux 17 victimes des attentats terroristes.

© Jean-Philippe Ksiazek / AFP

Plus de 100.000 internautes ont élu "liberté d'expression" comme mot de l'année 2015, tandis qu'un jury de spécialistes a préféré "laïcité", lors d'un vote organisé dans le cadre du Festival du mot, à la Charité-sur-Loire, dans la Nièvre.

Alors qu'en France, l'année 2015 a débuté par le choc de l'attentat contre Charlie Hebdo, la formule "liberté d'expression", qui avait été proposée par les collégiens et les lycéens de la Nièvre, a recueilli 31% des suffrages.

Le mot "Laïcité" est arrivé en seconde position avec 17,59%, devant "caricature" (8,83%) et "zadiste" (6,46%).

Le jury, présidé par Alain Rey, linguiste et conseiller éditorial des éditions Le Robert, a pour sa part choisi le mot "laïcité".

Douze mots emblématiques de l'année - 11 sélectionnés par Alain Rey, par ailleurs président honoraire du festival, et un proposé par les collégiens et lycéens de la Nièvre - étaient en lice : abstention, binôme, caricature, crispation, Daech, frondeur, intégrisme, laïcité, lâcheté, réchauffement et zadiste, ainsi que liberté (d'expression).

"Selfie" et "transition", les mots élus en 2014...

En 2014, les mots de l'année avaient été "selfie" et "transition", reflétant un temps plus insouciant. En 2013, les internautes avaient élu "mensonge(s)" alors que le jury avait préféré "transparence", quelques mois après l'affaire Jérôme Cahuzac.

Le 11e Festival du Mot, qui se tient du 27 au 31 mai, sera dédié à Honoré, dessinateur de Charlie Hebdo tué le 7 janvier. Son président d'honneur sera l'académicien Erik Orsenna.