Jam, l'application miracle pour créer un tube ?

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/03/2013 à 16H08
Jam a été créé par les frères Joe et Sam Russell

Jam a été créé par les frères Joe et Sam Russell

© Dreamwalk Interactive

Chantez dans votre smartphone, ajoutez quelques filtres musicaux et créez peut-être le tube de demain: deux frères australiens ont présenté la nouvelle application Jam, promise à un beau succès, au festival South By South West (SXSW), à Austin (Texas, sud).

Jam, lancée il y a huit semaines pour les iPhone d'Apple, a été développée par Joe et Sam Russell, deux frères de 33 et 27 ans issus d'une famille de musiciens de Melbourne. Ceux-ci se sont inspirés des applications photographiques pour les réseaux sociaux et ils ont transposé le concept au domaine de la musique.  "Vous n'avez pas besoin de jouer d'un instrument ni même de bien chanter. Vous chantez dans votre téléphone, vous choisissez un style musical et il créera une chanson dans ce style musical, une composition unique", a expliqué Joe Russell jeudi au festival SXSW, consacré au cinéma, à la musique et aux nouvelles technologies. 

Mais il y a encore mieux: les apprentis chanteurs peuvent également télécharger leurs enregistrements sur Jam, exactement comme pour Instagram ou Hipstamatic avec les photographies. Ainsi, le monde entier pourra potentiellement écouter les créations des utilisateurs, dont les plus populaires figureront dans le hit-parade de Jam. Jusqu'à présent 260.000 utilisateurs ont téléchargé cette toute jeune application, gratuite, principalement aux Etats-Unis. Des versions pour le prometteur marché asiatique sont en cours de  finalisation.

Surtout des reprises

"Cette application s'adresse à des gens qui ne créent pas nécessairement de la musique dans leur vie de tous les jours", explique encore Joe Russell, qui est aussi directeur général de la start-up familiale Dreamwalk Interactive. "Cela leur permet de créer des morceaux qu'ils n'auraient pas fait autrement. C'est un peu de la triche", parce que les apprentis chanteurs n'ont pas besoin d'avoir appris à jouer d'un instrument ou de savoir chanter juste, "mais tout le monde peut se mettre à la musique maintenant, c'est une bonne chose", a ajouté M. Russell. 

Pour l'heure la plupart des chansons mises en ligne sur Jam sont des reprises, mais les grands labels musicaux n'ont pas encore protesté. Les créateurs de cette application attendent maintenant de voir le premier "Jammer" inconnu se faire remarquer et gravir les marches de la célébrité.