Google ouvre à Paris son centre culturel, "Le Lab"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/12/2013 à 14H56
L'entrée du "Lab", le centre culturel de Google à Paris, le 10 décembre 2013.

L'entrée du "Lab", le centre culturel de Google à Paris, le 10 décembre 2013.

© Joel Saget/AFP

Google inaugure mardi soir un centre culturel de 340 m2 à Paris. Baptisé "Le Lab", il s'agit d'une extension physique de son Institut culturel, qui n'était jusqu'alors qu'une plateforme internet. Ce nouvel espace se veut un lieu de rencontre entre les acteurs de la culture du monde entier et les ingénieurs du géant américain.

La ministre de la Culture Aurélie Filippetti a décidé de boycotter l'inauguration du Lab afin de ne pas "servir de caution" au géant américain.

Un atelier de technologies expérimentales
"Le Lab n'est ni un musée virtuel ni une galerie, ni un lieu d'exposition. C'est un lieu de travail et une invitation au secteur culturel à venir chercher des solutions permises par les nouvelles technologies", explique Laurent Gaveau, directeur du Lab, en charge de la programmation. A noter que Laurent Gaveau était en charge précédemment des nouvelles technologies au Château de Versailles. 

Installé dans les anciennes écuries de l'hôtel particulier qui accueille Google France rue de Londres à Paris (IXe arrondissement), ce centre culturel propose à ses partenaires culturels un atelier équipé de technologies expérimentales. A disposition notamment, un écran géant interactif, une station de capture et d'impression 3D, ou l'Art camera, qui permet de réaliser des images en Gigapixels.

Cet atelier sera ouvert aux partenaires de Google comme les musées, les fondations ou les institutions chargées de collecter des archives.
   
Des résidences pour jeunes artistes
Le Lab lance également un programme de résidences pour de jeunes artistes contemporains du monde entier. Ils auront la possibilité d'utiliser pendant une période de deux ou trois mois ses équipements, pour créer et développer leurs idées avec l'aide des ingénieurs de Google.
   
Le Lab va programmer des événements, des séminaires, des débats, sur invitation, pour explorer les opportunités offertes par la collaboration entre le monde de la culture et les technologies.

L'objectif de Google avec le Lab :  rassurer
"Notre espace physique à Paris est un moyen de rassurer les partenaires en leur montrant ce qu'on fait au quotidien", précise le vice-président et "chef évangéliste" de Google depuis 2005, Vinton Cerf, dans une interview au "Monde".
   
L'Institut culturel de Google, dirigé par Amit Sood, a été créé à Paris en 2011 autour d'une équipe d'ingénieurs. Google s'est associé à près de 400 musées et institutions culturelles issus de 50 pays pour donner accès sur une plateforme en ligne à des oeuvres d'art (Google Art project), des archives historiques et des monuments.

80 musées sont ainsi visitables virtuellement grâce à la technologie Street View.  Google permet aussi aux internautes de voir certains chefs d'oeuvres dans des conditions optimales avec une précision dans le détail qui surpasse celle de la vue des oeuvres à l'oeil nu dans un musée.

Les musées partenaires choisissent les oeuvres mises en avant par Google mais ils fournissent ces données gratuitement. Seules les oeuvres tombées dans le domaine public (70 ans après la mort des artistes) sont donc concernées. En attirant de jeunes artistes en résidence, Google souhaite sans doute remédier à la pauvreté de la représentation sur sa plateforme de l'art moderne et contemporain.