"Plein écran" : 13 artistes scannent l'invasion des images dans notre quotidien

Par @Culturebox
Mis à jour le 20/12/2016 à 14H59, publié le 20/12/2016 à 12H05
"Plein Ecran", l'exposition de la Station de Nice qui interroge nos rapports aux écrans et aux images

"Plein Ecran", l'exposition de la Station de Nice qui interroge nos rapports aux écrans et aux images

© France 3 / Culturebox

Ils sont partout ! les écrans ont envahi le monde et tous les lieux du quotidien. La galerie "La Station" à Nice a convié treize artistes contemporains du monde entier à explorer comment les pixels et les images influencent nos vies. Cet événement est organisé dans le cadre du forum Movimenta, jusqu'au 25 février 2017.

La nouvelle exposition de "La Station" à Nice propose un parcours inédit en compagnie de ceux qui font, à 100%, partie de nos vies. Petits ou grands, les écrans nous rattachent au monde et aux autres. 

"Plein Ecran" interroge cet objet luminescent qui diffuse en permanence des images en mouvement. Des artistes et chercheurs internationaux ont tenté d'apporter des réponses à la manière dont notre regard est captivé par toutes les formes d'image. 

Reportage : V. Varin / D. Beaumont / S. Lemaire

Les petites histoires de l'individu au centre de l'image

L'exposition empreinte tous les chemins de l'image en mouvement. Du plus ancien au plus novateur. Cinéma, télé, internet et image numérique, tous les outils sont au service d'une narration de soi et du monde.   

"Germs" est l'oeuvre de la plasticienne écossaise Rachel Maclean dans laquelle elle interprète tous les personnages, du stéréotype féminin au microbe sarcastique, associant les codes de la publicité avec un univers kitsch et violent pour en dénoncer les dérives. 

"Germs" est l'oeuvre de la plasticienne écossaise Rachel Maclean dans laquelle elle interprète tous les personnages, du stéréotype féminin au microbe sarcastique, associant les codes de la publicité avec un univers kitsch et violent pour en dénoncer les dérives. 

© France 3 / Culturebox / capture d'écran


"C'est une interrogation qui dure depuis longtemps, il y a des oeuvres d'art qui ont déjà une vingtaine ou trentaine d'années. On est vraiment dans cette perception de l'écran et comment les artistes s'en saisissent, peuvent le critiquer, le dénoncer ou s'en servir comme d'un médium plastique", souligne Cédric Teisseire, artiste, directeur et co-fondateur de La Station. 

Plein écran à Nice © France 3 / Culturebox

Une nouvelle écriture au mouvement

Au coeur de la réflexion, il y a des artistes, des designers, des scénographes mais aussi des scientifiques, des ingénieurs ou des informaticiens et encore des sociologues, des urbanistes, des entrepreneurs. "Plein écran" montre aussi comment cette multiplication de messages vidéo a produit de nouvelles écritures où le geste a une place centrale. 

Pascal Lièvre, "Rêver l’obscur", 2016

Pascal Lièvre, "Rêver l’obscur", 2016

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

Cette exposition préfigure la future Biennale "Movimenta" autour de l'image en mouvement qui débutera en octobre 2017 à Nice