New York : l'enseignement du français envahit les écoles

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 22/02/2014 à 11H18
Broadway

Broadway

© Patrick Hochner / Biosphoto

Les faits sont là : l'anglais mis à part la langue française est la plus enseignée à New York après l'espagnol et le chinois. Et c'est une véritable vogue qui gagne les écoles primaires, privées comme publiques. Des familles préfèrent que leurs enfants apprennent le français dans le cadre américain plutôt que de les inscrire dans les lycées français.

La diversité des langues parlées à New York City fait qu'il suffit que suffisamment élèves parlent une langue dans l'école pour qu'un cours soit ouvert et consacré à son enseignement. En ce qui concerne la notre, des parents non francophones en profitent pour inscrire leurs enfants à ces cours. Ils estiment que la seule connaissance de l'anglais n'est plus un gage de réussite. Cela permet aussi à des familles issues de groupes ethniques différents (hispaniques, asiatiques ou venus du Moyen-Orient par exemple) d'élargir le champ linguistique de leurs enfants et de leur donner de meilleures chances de réussite.
Cet engouement ne touche pourtant pas vaiment les lycées français, nombre de familles estiment qu'il vaut mieux ne pas quitter le système américain pour que les élèves soient mieux armés, plus tard lorsqu'ils continueront leurs études sans avoir fait le détour par le système français, très différent.

Reportage : J. Cadoze/L. Desbois/A. Monange/F. Ortiz