Un Birkin d'Hermès vendu aux enchères 60.900 euros à Monaco. Un record du monde

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 20/07/2012 à 16H19
  • Sac Birkin (60.900 euros) + sac "Quelle idole" (25.000 euros à droite), vente Hermès juillet 2012
  • Sac "Birkin" en crocodile niloticus améthyste mat. 2011.
  • Sac "Birkin" en cuir d'autruche rouge.  2008.
  • Sac "Kelly" en crocodile porosus bleu jean. 1997.
  • Sac "Plume 24H" de voyage en crocodile porosus noir. 2011.
  • Sac "Kelly Pic-Nic" en veau barénia et osier, piqûres sellier blanches. 2011
  • Devant de corsage en or jaune stylisée de 2 papillons de nuit en vol + sacs
  • Broche ondine en or blanc signée Marchak avec diamants, perle baroque, et aigue-marines briolettes.
  • Pendentif mini expansion en or jaune. Pièce unique. Signée.
  • Pendants d'oreilles "Bestiaire" en or rose, or gris noircis, sertie de rubis clairs, de diamants et d'opales roses
  • Rolex Daytona. 2005. Beau chronographe bracelet en or blanc.
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • Sac Birkin (60.900 euros) + sac "Quelle idole" (25.000 euros à droite), vente Hermès juillet 2012
    Sac Birkin (60.900 euros) + sac "Quelle idole" (25.000 euros à droite), vente Hermès juillet 2012 © Hermès
  • Sac "Birkin" en crocodile niloticus améthyste mat. 2011.
    Sac "Birkin" en crocodile niloticus améthyste mat. 2011. © Hermès
  • Sac "Birkin" en cuir d'autruche rouge.  2008.
    Sac "Birkin" en cuir d'autruche rouge. 2008. © Hermès
  • Sac "Kelly" en crocodile porosus bleu jean. 1997.
    Sac "Kelly" en crocodile porosus bleu jean. 1997. © Hermès
  • Sac "Plume 24H" de voyage en crocodile porosus noir. 2011.
    Sac "Plume 24H" de voyage en crocodile porosus noir. 2011. © Hermès
  • Sac "Kelly Pic-Nic" en veau barénia et osier, piqûres sellier blanches. 2011
    Sac "Kelly Pic-Nic" en veau barénia et osier, piqûres sellier blanches. 2011 © hermès
  • Devant de corsage en or jaune stylisée de 2 papillons de nuit en vol + sacs
    © Bijou René Lalique + Hermès
  • Broche ondine en or blanc signée Marchak avec diamants, perle baroque, et aigue-marines briolettes.
    Broche ondine en or blanc signée Marchak avec diamants, perle baroque, et aigue-marines briolettes. © Marchak
  • Pendentif mini expansion en or jaune. Pièce unique. Signée.
    Pendentif mini expansion en or jaune. Pièce unique. Signée. © César
  • Pendants d'oreilles "Bestiaire" en or rose, or gris noircis, sertie de rubis clairs, de diamants et d'opales roses
    Pendants d'oreilles "Bestiaire" en or rose, or gris noircis, sertie de rubis clairs, de diamants et d'opales roses © Lydia Courteille
  • Rolex Daytona. 2005. Beau chronographe bracelet en or blanc.
    Rolex Daytona. 2005. Beau chronographe bracelet en or blanc. © Rolex

Face à la raréfaction et l’attente pour acquérir certains it-bags, les clientes se tournent, désormais, vers les enchères pour posséder des pièces emblématiques du savoir-faire à la française. La vente Hermès Vintage Riviera, qui s'est tenue mercredi pour la première fois à Monte Carlo, en parallèle des traditionnelles vacations d’Importants Bijoux et Horlogerie de collection, fut l'occasion d'un investissement avisé. Un sac à main "Birkin" Hermès s'est vendu 60.900 euros à Monaco, "un record du monde", selon l'organisateur de la vente, ArtCurial.

Sur les 66 sacs à main patinés, placés sous le marteau mercredi à l'hôtel Hermitage, 58 ont trouvé preneurs pour un total de 1,03 million d'euros, soit un prix moyen par sac de 17.000 euros, a précisé la maison d'enchères, qui a indiqué que 9 records du monde ont été enregistré.

C'est le lot 11 qui a crevé tous les plafonds. Estimé entre 24.000 et 26.000 euros, ce sac "Birkin", du nom de l'actrice britannique Jane Birkin, de 35 cm en crocodile porosus bleu jean, a été adjugé à 60.900 euros. Quant au lot 44, un sac "Quelle idole" en veau Gulliver bordeaux et marron, figurant un visage, sanglons transformés en bras et mains, et avec une paire de petits pieds, il est parti à 25.700 euros, dix fois son estimation.

Cette vente montre que les produits Hermès sont "devenus un placement, un investissement, au même titre qu'une oeuvre d'art", note l'expert d'ArtCurial, Cyril Pigot.

Les records des ventes Hermès Vintage -organisées par Artcurial Briest–Poulain–F.Tajan- placent cette maison en position de leader mondial sur le marché du vintage. Parmi cette sélection restreinte, certaines pièces ne sont plus produites ou encore issues de commandes spéciales de clients privilégiés. A noter les modèles emblématiques « Kelly » et « Birkin » produits dans les peaux les plus précieuses et les couleurs les plus incroyables.

"C'est en 1956," raconte Artcurial, "qu'il devient un it-bag lorsque Grace Kelly, Princesse de Monaco, l'adopte et l'utilise un jour pour masquer sa grossesse. Elle est immortalisée à sa descente d'avion par le magazine Times, les photos font le tour du monde et tout le monde s'arrache ce must-have qui reste aujourd'hui l'un des sacs les plus convoités au monde".

Autre temps fort, la vente annuelle bijoux et montres de collection
Synonyme d’investissement avisé, bijoux et montres devraient séduire une clientèle internationale qui se passionne pour les bijoux de toutes les époques, les pièces griffées, les diamants, les pierres de couleurs et les grandes signatures horlogères. Comme le souligne Maître François Tajan "Les belles pièces rigoureusement sélectionnées sont une valeur refuge évidente dans un contexte économique chahuté".

Vente Artcurial Sculptures et Bijoux de 2011

Pour la première fois, Artcurial regroupe une sélection particulière, rassemblée par Marguerite de Cerval, historienne du bijou, « The One & Only ». Il s'agit de pièces uniques réalisées par les joailliers et créateurs, parmi lesquels, Lydia Courteille, Marchak, Mauboussin, Van Cleef & Arpels, César... Des pièces d’exception, des grandes maisons de joaillerie et d’horlogerie ainsi que des bijoux d’artistes seront vendus.