Style militaire à la fashion week de New York, une tendance à suivre à Paris?

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/02/2012 à 15H26
Défilé Victoria Beckham pap ah 2012-2013, à New York

Défilé Victoria Beckham pap ah 2012-2013, à New York

© T.A.Clary. AFP

Dans la multitude de tendances de la Fashion week de New York, le style militaire, avec épaules marquées et boutons dorés, semble avoir les faveurs de l'automne-hiver 2012-2013. Jason Wu, Tommy Hilfiger, Alexander Wang et Prabal Gurung le revendiquent, tout comme Victoria Beckham et Patrick Ervell qui revisite, quant à lui, le classique pull de policier.

Collection sexy et rigoureuse pour Victoria Beckham, qui rend hommage à sa fille
"J'aime beaucoup marier le vintage avec le neuf, l'influence militaire avec l'influence du base-ball (clin d'oeil à son fils Brooklyn)", a confié Victoria Beckham. David Beckham assistait au défilé de sa femme et même bébé Harper, 7 mois. Victoria Beckham, 37 ans, qui a débuté en 2008 à la Fashion week de New York, a présenté une collection de robes près du corps en matière souple, structurées par de larges bandes horizontales, avec décolletés dans le dos, et ceinturées à la taille. Son inspiration était aussi parfois militaire, avec chemises et vestes à galons dorés, épaulées, le tout porté avec godillots noirs plats, chaussettes hautes, et bottines aux semelles rouges. "Je suis très fière de l'ensemble de cette collection. Je pourrais en porter chaque robe. ... Je veux que les femmes se sentent bien, qu'elles se sentent fortes", a-t-elle déclaré. "J'aime beaucoup marier le vintage avec le neuf, l'influence militaire avec l'influence du base-ball (clin d'oeil à son fils Brooklyn) aussi", a-t-elle ajouté. Elle a expliqué qu'elle avait "beaucoup travaillé cette saison. J'ai pu me concentrer sur la construction, sur la qualité (des tissus). Tout est une question de proportion et nous avons été très précis dans notre manière de placer les bandes". Les couleurs étaient majoritairement sombres, voire austères (kaki, prune et noir), avec l'apparition parfois de rouges et de bleus vifs structurés par des bandes noires horizontales. Elle a rendu à sa petite fille un hommage très mode, donnant son prénom à une nouvelle ligne de sacs à main. "Découvrez  Harper", a-t-elle tweeté, avec des photos de ce nouveau modèle présent lors du défilé.

Défilé Victoria Beckham pap ah 2012-2013, à New York

Défilé Victoria Beckham pap ah 2012-2013, à New York

© T.A.Clary. AFP

Tommy Hilfiger homme fait référence au jeune cadet des Académies militaires
Le créateur avait invité à une promenade au parc avec tables bistro, lampadaires rétros, lierre courant sur un mur en brique et (faux) arbres. Pour sa collection homme automne-hiver 2012, l'inspiration est militaire et sportive. Cabans et vestes d'officiers avaient été remis au goût du jour avec des coupes ajustées, la passementerie s'était invitée sur les manches des manteaux, les pantalons en laine et les blousons sport et même sur une paire de bottes. Beaucoup de grenat, de marine, et de tons bruns. Pied de poule, Prince de Galles sont rehaussés par des détails de cuir, les fermetures éclairs s'invitent sur les pantalons, pour un look qui se veut "à la fois rebelle et sérieux", pour une "adaptation très personnelle de la précision militaire", selon les notes remises à la presse. Le cuir y est très présent, décliné en vestes trois quarts, manteaux, blousons, pantalons, et le gant de cuir noir est l'accessoire indispensable.

Défilé Tommy Hilfiger pap ah 2012-2013, à New York

Défilé Tommy Hilfiger pap ah 2012-2013, à New York

© S.Honda. AFP

Jason Wu a offert un aperçu personnel de ses racines chinoises
Le créateur de 29 ans, né à Taïwan, et célèbre pour avoir habillé Michelle Obama pour le bal d'inauguration de janvier 2009, n'était pas retourné dans son pays d'origine depuis des années, jusqu'à un voyage fait il y a 18 mois avec son père. "Mon père m'a emmené voir une exposition sur les guerriers de la dynastie Qing, et j'ai été tellement impressionné, je me suis dit qu'il était important de retourner à mes racines, de faire quelque chose de personnel", a-t-il expliqué. "Et j'ai fait cette collection qui donne ma réponse à ce que c'est qu'être chinois". Sa collection très théâtrale revisite les uniformes militaires de l'époque Mao, les lourds brocards de la dynastie Qing mais aussi la vision hollywoodienne de la Chine dans les années 30 et 40. Les capes kaki s'ornent de dentelle noire, les vestes épaulées se portent avec un col de fourrure sur des jupes droites fendues, une chemise de satin rouge à col mao réveille un pantalon kaki, robes fourreaux noires et kaki se portent avec de longs gants noirs cloutés de pointes dorées. Les brocards dorés s'accumulent sur des blousons noirs à épaulettes ou de grandes capes, avant de retrouver une femme plus féminine dans des robes de soie et velours, noir et fuchsia, des robes bustier de dentelle rouge et noir, et des cols et échancrures arrondies. Dans ces trois "interprétations de la Chine" qu'il a voulu "liées entre elles comme une expérience cinématographique", Jason Wu voit un point commun: "Ces sont des guerrières, des femmes puissantes", explique-t-il, reconnaissant préférer la première partie de son défilé, très militaire.

Chez Patrick Ervell, plusieurs pulls d'alpaga bleu à empiècement revisitaient le classique pull de policier, dans une collection jouant les contrastes de matières et les oppositions de mat et brillant. Même Gisèle Bundchen pour Alexander Wang portait un trench-coat de cuir noir à boutons dorés à l'inspiration militaire, et le thème se retrouvait aussi à l'ouverture du défilé de Prabal Gurung.