Raf Simons nouveau directeur artistique chez Dior

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/04/2012 à 19H41
Raf Simons applaudi à la présentation de sa collection printemps/été 2011 à Milan

Raf Simons applaudi à la présentation de sa collection printemps/été 2011 à Milan

© Giuseppe Aresu/AP/SIPA

Le styliste belge Raf Simons, 44 ans, a été nommé lundi nouveau directeur artistique chez Dior où il succède au Britannique John Galliano, démis de ses fonctions il y a plus d'un an, a annoncé la maison de couture

Raf Simons sera responsable des "collections de Haute Couture, de Prêt-à-porter et d'Accessoires féminins", a précisé Dior. Sa première collection sera présentée en juillet prochain.

Galliano avait perdu ses fonctions après une altercation dans un café parisien qui lui a valu une condamnation pour injures raciales. La justice française l'avait condamné en septembre dernier à 6.000 euros d'amende avec sursis, une sanction que le tribunal avait souhaitée "modérée" au vu de l'évolution du styliste, qui avait décidé de se soigner de ses multiples addictions et avait présenté des excuses.

La nomination de Raf Simons à la succession de Galiano, après plus d'un an de suspense, a été saluée par la maison Dior qui s'est dite "enthousiaste" d'accueillir "l'un des plus grands talents actuels, pour poursuivre l'oeuvre de son fondateur".

"Il va inspirer et propulser dans le 21e siècle le style que Monsieur Dior a lancé depuis l'ouverture de sa maison et qui a changé, dès sa première collection, les codes de l'élégance mondiale", s'est-elle félicitée.

Un modèle de la collection masculine automne/hiver 2012/2013 de Raf Simons

Un modèle de la collection masculine automne/hiver 2012/2013 de Raf Simons

© ALEXANDER KLEIN/AFP

Un styliste très discret
Raf Simons l'un des plus brillants de l'école belge aux côtés de Martin Margiela ou Dries Van Noten, vit et travaille à Anvers. Son nom avait régulièrement été avancé, ces derniers mois, pour succéder chez Dior à Galiano.

La marque Jil Sander, dont Raf Simons était le créateur depuis 2005, avait annoncé, à la surprise générale, son départ en février. Quelques jours plus tard, son dernier défilé pour cette marque, vivement applaudi à Milan, avait suscité de nombreux commentaires, plusieurs fashionistas voyant dans cette ravissante collection à dominante de rose un avant-goût de ce qu'il pourrait proposer avenue Montaigne.

Allure stricte, silhouette athlétique, regard bleu acier et cheveux ras, Raf Simons est né en 1968 à Neerpelt, tout près de la frontière avec les Pays-Bas. Etudiant le design industriel, il commence sa carrière comme créateur de mobilier pour des galeries d'art ou des particuliers.

Changement de cap
Après un stage chez le styliste fantasque Walter Van Beirendonck, il décide de changer radicalement de métier, encouragé par la responsable mode de l'Académie royale d'Anvers, l'une des meilleures écoles de mode au monde.

Formé par un tailleur belge, le jeune créateur fonde en 1995 la marque Raf Simons et présente à Milan ses premières collections de mode masculine, faisant émerger une silhouette effilée dans des matières plutôt classiques.

En 1999-2000, il dessine aussi les lignes masculines de la marque expérimentale Ruffo Research, en tandem avec sa compatriote Véronique Branquinho pour la femme. Malgré le succès et la reconnaissance du milieu, il dépose le bilan, se sentant "étouffé et contraint par l'aspect commercial de la mode". Il prend une année sabbatique.

Défilé Jil Sander pap ah 2012 2013, à Milan le 25 février

Défilé Jil Sander pap ah 2012 2013, à Milan le 25 février

© G.Cacace/AFP

Un air de demain
A l'automne 2000, il enseigne la mode à l'Université des arts appliqués de Vienne, poste qu'il occupera cinq ans. Et en 2001, il reprend la création mais dans le cadre d'une équipe plus restreinte, avec l'appui d'un industriel belge.

Ses défilés à Paris, qui jouent de manière singulière et de plus en plus épurée sur les volumes, sont parmi les plus attendus: pour nombre d'observateurs, ses propositions de formes, de textures et de matières innovantes annoncent la mode de demain.

Puisant dans l'énergie rebelle des mouvements de sous-culture jeunes et son goût pour les coupes nettes et précises, Raf Simons dit créer des vêtements pour un homme "individualiste, un original qui assume sa différence".

A partir de 2004, il crée aussi pour les femmes. L'année suivante, il est nommé directeur artistique de la griffe allemande Jil Sander, pour l'homme et la femme, dont il va développer le style "simple et limpide" proche de ses valeurs. Il continue, en parallèle, à créer pour sa marque.

Un sac signé Raf Simons en 2006

Un sac signé Raf Simons en 2006

© FILIPPO MONTEFORTE/AFP

Les accessoires aussi
En 2008, il ouvre deux boutiques au Japon. Il élargit aussi sa création aux accessoires (sacs, maroquinerie, chaussures ou lunettes) avec différents partenaires dont les sacs à dos Eastpak très présents sur les campus américains.

Raf Simons a présidé en mai dernier le jury du festival de mode de Hyères, sur la Côte d'Azur. L'ancien professeur de mode y a observé une jeune génération de créateurs à la fois "conceptuelle et soucieuse de l'aspect commercial".

Tout juste sortis de l'école, "ils ont l'impression que c'est leur dernière fenêtre pour s'exprimer, avant de devoir se conformer à un système, ce qui, à mon sens, n'est pas vrai", expliquait-il. "S'ils défendent un vrai propos, s'ils ont une histoire singulière à présenter, le milieu de la mode suivra".