Les maisons de luxe françaises mobilisées contre la contrefaçon

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 01/06/2012 à 10H21
Produits contrefaits, à New York, avril 2011

Produits contrefaits, à New York, avril 2011

© Landov/Maxppp

« Fausse Cartier, vrai casier » « Avec ce téléphone vous pourrez toujours appeler votre avocat » « Pas de faux pour une vraie lady » « Etes-vous prêts à en découdre ? » « Miser sur le mauvais cheval peut vous coûter cher » « La contrefaçon vous mettra dans de beaux draps ! » « Il ne vous portera pas chance à la douane ». 7 slogans ont été dévoilés par le Comité Colbert pour interpeler les voyageurs via les 10.000 affiches apposées dans les aéroports français.

"Il s'agit de défendre une industrie, des emplois, un savoir-faire français exceptionnel" a indiqué la déléguée générale du Comité Colbert. Les maisons Longchamp et Van Cleef & Arpels rejoignent Cartier, Chanel, Christian Dior, Lacoste et Louis Vuitton engagées depuis plusieurs années dans cette initiative placée sous l’égide du Comité national anti-contrefaçon. Le consommateur français est le mieux informé de l’existence de lois européennes communes sur la protection de la propriété intellectuelle (84 % des Français interrogés, premier pays de l’UE selon l’Eurobaromètre 2009).

La lutte contre la contrefaçon, une des priorités du Comité Colbert
En France, le nombre d’articles contrefaisants saisis par les services douaniers est passé de 200.000 en 1994 à 8,9 millions en 2011 et on estime le coût de la contrefaçon à 30.000 à 40.000 emplois par an et 6 milliards d’euros de pertes pour l’économie française. L’accroissement des saisies de produits vendus sur Internet a été multiplié par 20 en 5 ans.

« La protection de la propriété intellectuelle permet le développement d’industries françaises compétitives et la préservation de nos emplois. Le combat de longue date mené par le Comité illustre l’engagement du secteur du luxe dans la lutte contre la contrefaçon afin de protéger les savoir-faire et la création » a déclaré Elisabeth Ponsolle des Portes.

La campagne est relayée en Europe : elle est visible en langue nationale en Croatie, Hongrie, Italie, Roumanie, République tchèque et Slovaquie.

Le Comité Colbert réunit 75 maisons françaises de luxe qui réalisent un C.A de 31 milliards d'euros et emploient 131.000 personnes en France.         

Le Comité Colbert fédère l’industrie du luxe européen
En juin 2011, ce comité a fédéré les industriels du secteur du luxe issus de l’UE pour établir un plan d’action commun à l’échelle européenne. 18 des 25 marques leaders sur le marché du luxe sont européennes et l’Europe détient 68% des parts du marché mondial de l’exportation de biens de qualité. Le Comité Colbert a ouvert ses portes à de nouveaux membres européens en 2011 : Herend (Hongrie, porcelaine), Moser (République Tchèque ; verrerie), Montblanc (Allemagne, instruments d’écriture et horlogerie) et Leica (Allemagne, instruments de photographie et d’optique).