Diaporama 11 photos
Par Corinne Jeammet @Culturebox

Le musée Ferragamo de Florence déshabille Marylin Monroe

Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/11/2012 à 10H34
  • Marylin Monroe parodie sa propre sensualité (1953)
    01 /11
    Marylin Monroe parodie sa propre sensualité (1953)
    Marylin Monroe parodie sa propre sensualité (1953) © Ernest Bachrah
  • Marylin Monroe sur le tournage du film « Something’s Got to Give » de George Cukor.
    02 /11
    Marylin Monroe sur le tournage du film « Something’s Got to Give » de George Cukor.
    Marylin Monroe sur le tournage du film « Something’s Got to Give » de George Cukor. © Lawrence Schiller. Archives du Sunset Boulevard, Corbis.
  • Marilyn pose devant les chutes du Niagara
    03 /11
    Marilyn pose devant les chutes du Niagara
    Marilyn pose devant les chutes du Niagara © DR
  • Marylin debout devant the Actors Studio à New York, 1955.
    04 /11
    Marylin debout devant the Actors Studio à New York, 1955.
    Marylin debout devant the Actors Studio à New York, 1955. © DR
  • Décolleté en chevreau or avec talon aiguille
    05 /11
    Décolleté en chevreau or avec talon aiguille
    Décolleté de 1956. Depuis le film "Sept ans de réflexion" (20th Century Fox, USA, 1955, réalisé par Billy Wilder). Les chaussures ont été achetées aux enchères par Christie's à New York lors de la vente de biens personnels de l'actrice en octobre 1999. 
    © Musée Salvatore Ferragamo de Florence
  • Escarpin en crocodile brun et beige en daim à talons hauts
    06 /11
    Escarpin en crocodile brun et beige en daim à talons hauts
    Escarpin à voir dans le film "Certains l'aiment chaud" (United Artists Studio, USA, 1959, réalisé par Billy Wilder).
    © Musée Salvatore Ferragamo de Florence
  • Escarpin recouvert de cristaux Swarovski rouges
    07 /11
    Escarpin recouvert de cristaux Swarovski rouges
    Modèle à talon aiguille identique à celui que l'actrice porte dans le film de Cukor "Le Milliardaire" mais en noir (1959-1960). Les chaussures ont été achetées aux enchères par Christie's à New York lors de la vente de biens personnels de l'actrice en octobre 1999. 
    © Musée Salvatore Ferragamo, Florence.
  • Bijoux de la ligne Salvatore Ferragamo Jewels
    08 /11
    Bijoux de la ligne Salvatore Ferragamo Jewels
    Réalisés en or jaune et diamants, ils représentent deux des plus célèbres escarpins créés par Salvatore Ferragamo pour Marilyn Monroe. 
    © Salvatore Ferragamo
  • Robe du soir en crêpe de soie rouge recouverte de sequins de la même couleur
    09 /11
    Robe du soir en crêpe de soie rouge recouverte de sequins de la même couleur
    A l’origine cette robe étant assortie à un chapeau à plumes, qui n’a pas été produit pour la version finale du film. Elle a été créée pour Marilyn Monroe et Jane Russell afin d’être portée dans la séquence où elles chantent la chanson « Two little girls from little rock ».
    © David Gainsborough Roberts Collection, London.
  • Robe de cocktail noire rebrodée de sequins
    10 /11
    Robe de cocktail noire rebrodée de sequins
    Robe de cocktail noire rebrodée de sequins © Collection de David Gainsborough Roberts. Londres
  • Robe avec des noeuds en satin rose et crème, corolles de lavande
    11 /11
    Robe avec des noeuds en satin rose et crème, corolles de lavande
    Robe portée par Marilyn Monroe -en temps que Lilian Russell- sur la photo prise par Richard Avedon et publié le 22 décembre 1958 dans le magazine Life.
    © David Gainborough collection, London.

La séduction, le charme mais aussi la personnalité complexe de Marilyn Monroe sont au coeur de cette exposition, 50 ans après la disparition de l’actrice. Le musée de la chaussure de Salvatore Ferragamo (13.000 chaussures originales et des photos et documents de travail du designer) conserve plus de 20 modèles portés par l’actrice depuis la moitié des années 50 jusqu’à sa disparition. Toutes furent créées -spécialement pour elle- par le célèbre chausseur italien, fondateur de la marque du même nom, et ont été rachetées au fil des années. Outre les costumes de ses interprétations les plus célèbres et ses vêtements personnels -provenant de collections privées- l’exposition propose également des oeuvres d’art, de l’Antiquité à nos jours : nombreuses sont celles qui inspirèrent, plus ou moins consciemment, les grands photographes qui ont immortalisé Marilyn.
Jusqu'au 28 janvier 2013. Musée Salvatore Ferragamo. Piazza Santa Trinita. 5 50123 Firenze. De 10H à 18H.