La Poste émet 4 timbres avec de la dentelle véritable

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 14/10/2011 à 15H04
  • Timbre dentelle Le Puy-en-Velay
  • Timbre dentelle Alençon
  • Timbre dentelle de Chantilly
  • Timbre dentelle de Calais
  • Timbre coeur Adeline André, sortie en 2012
  • Timbre coeur Adeline André, sortie en 2012
  • Timbre coeur Mauritioz Galante, 2011
  • Timbre coeur Lanvin, 2010
  • Timbre coeur Ungaro, 2009
  • Timbre coeur Franck Sorbier, 2008
  • Timbre coeur Givenchy, 2007
  • Timbre coeur Scherrer, 2006
  • Timbre coeur Cacharel, 2005
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • Timbre dentelle Le Puy-en-Velay
    Timbre dentelle Le Puy-en-Velay © La Poste
  • Timbre dentelle Alençon
    Timbre dentelle Alençon © La Poste
  • Timbre dentelle de Chantilly
    Timbre dentelle de Chantilly © La Poste
  • Timbre dentelle de Calais
    Timbre dentelle de Calais © La Poste
  • Timbre coeur Adeline André, sortie en 2012
    Timbre coeur Adeline André, sortie en 2012 © La Poste
  • Timbre coeur Adeline André, sortie en 2012
    Timbre coeur Adeline André, sortie en 2012 © La Poste
  • Timbre coeur Mauritioz Galante, 2011
    Timbre coeur Mauritioz Galante, 2011 © La Poste
  • Timbre coeur Lanvin, 2010
    Timbre coeur Lanvin, 2010 © La Poste
  • Timbre coeur Ungaro, 2009
    Timbre coeur Ungaro, 2009 © La Poste
  • Timbre coeur Franck Sorbier, 2008
    Timbre coeur Franck Sorbier, 2008 © La Poste
  • Timbre coeur Givenchy, 2007
    Timbre coeur Givenchy, 2007 © La Poste
  • Timbre coeur Scherrer, 2006
    Timbre coeur Scherrer, 2006 © La Poste
  • Timbre coeur Cacharel, 2005
    Timbre coeur Cacharel, 2005 © la Poste

La Poste française a émis 4 mini blocs de timbres en dentelle sur papier gommé. Chacun contient un timbre sur lequel un morceau différent de dentelle industrielle encollée à chaud selon un procédé qui permet de déposer de la colle uniquement sur la dentelle. D’une valeur de 2,50 € pour chaque bloc, le tirage est limité à 400.000 exemplaires de chaque.

La dentelle, qui n'apparaît que vers le milieu du XVIème siècle et uniquement dans le monde occidental, est le résultat d'une combinaison de fils, exécutée à l'aiguille ou aux fuseaux, généralement en fil de soie ou de lin. Le raffinement de ses motifs et sa complexité ont fait de la dentelle aux fuseaux et à l’aiguille un métier d’art. D'abord apanage des hommes, elle fut utilisée par les femmes dès le XVIIème siècle. En France, les premières manufactures datent du XVIIème siècle, quant aux métiers mécaniques imitant la dentelle à la main, ils sont apparus dans le Nord de la France vers 1820 et ont permis le développement d’une industrie. Aujourd’hui, les grands couturiers lui ont redonné ses lettres de noblesse. 

Quatre spécimens de dentelle mécanique
- Dentelle mécanique Leavers type Chantilly (inspirée de la dentelle au fuseau « Chantilly », elle est utilisée pour faire des étoles, des robes, des cols, de manchettes...). Elle évoque la haute couture avec son côté transparent, sensuel et vaporeux.
- Dentelle mécanique aux fuseaux du Puy-en-Velay et de sa région. Après s'être imposée au XVIIème siècle, elle connut son apogée au siècle suivant. La révolution française de 1789 lui fut néfaste. Relancée au XIXème siècle, elle connut une grande prospérité qui est allée en déclinant durant le XXème siècle. A la fin du XXème siècle, elle est devenue un attrait touristique. La fabrication de dentelle mécanique aux fuseaux, qui a vu le jour à la fin du XIXème siècle sur le bassin du Puy-en-Velay, y subsiste toujours avec une dentelle qui ressemble à celle réalisée à la main.
- Dentelle mécanique Leavers type Alençon. Lorsque vers 1730, les dentelles furent classées en catégories hiver et été, celle d'Alençon à l’aiguille, fut reconnue comme dentelle d'hiver car elle présentait plus de relief. Le fond du bloc reprend un maillage aérien en nid d’abeille, typique de cette dentelle.
- Dentelle mécanique Leavers de Calais. Le dessin sur le fond du bloc est celui du chariot, symbole du métier Leavers, qui restitue mécaniquement par son tissage les dentelles à la main.

Les timbres sont vendus par correspondance à Phil@poste service clients (Z.I Avenue Benoit Frachon, BP 10106 Boulazac, 24051 Périgueux Cedex 09), sur Internet www.laposte.fr/timbres, aux réservataires et au « Carré d’Encre".

Le timbre « cœur » 2012 sera signé d'Adeline André
En 2000, La Poste inaugure la série de timbres en forme de cœur créée par de grands couturiers. La  Maison Yves Saint-Laurent est la première à poser sa marque sur ces quelques centimètres carrés, puis vont se succéder Lacroix en 2001, Torrente 2003, Chanel 2004, Cacharel 2005, Sherrer 2006, Givenchy 2007, Sorbier 2008, Ungaro 2009, Lanvin 2010, Maurizio Galante 2011.

Tous les ans à la Saint-Valentin, La Poste émet son nouveau timbre griffé. Pour 2012, c’est Adeline André qui illustrera cette émission limitée. « L’idée d’un timbre transparent s’est immédiatement imposée à moi car il prendra pour fond la couleur de l’enveloppe, du colis sur lequel il sera collé. Le cœur, symbole de l’amour, le timbre cœur utilisé pour envoyer des lettres d’amour, des faire-part de mariage. J’ai dessiné le cœur amoureux, le cœur bouillonnant, en fusion, un patch d’amour à appliquer pour tomber amoureux ».

Les timbres seront vendus les 7 et 8 janvier 2012 au Carré d’Encre (13 bis rue des Mathurins, 75009 Paris), puis dans les bureaux de poste à partir du 10 janvier 2012, sur le site www.laposte.fr/timbres et par correspondance à Phil@poste (Service clients : Z.I Avenue Benoît Frachon, BP 10106 Boulazac, 24051 Périgueux Cedex 09).