La mode printemps-été 2012 pointe le bout de son nez

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 25/12/2011 à 15H04
Défilé Sonia Ryliel, printemps-été 2012

Défilé Sonia Ryliel, printemps-été 2012

© P.Kovarik, AFP

Les soldes d’hiver 2012 ne débutent que le 11 janvier 2012 pour 5 semaines mais déjà certains magasins ont commencé à installer les nouvelles collections du printemps-été 2012. Autant s'y préparer tout de suite, la silhouette féminine s'épure en 2012, privilégiant un style intemporel, une frugalité quasi monacale parfois mais aussi de la créativité en dépit de la crise.

Les tendances, décryptées à partir des défilés mais aussi avec l'aide des bureaux de style Promostyl, du Bon Marché et du Printemps:
   
Du côté des couleurs
- Beaucoup de tons neutres ou naturels (bois, caramel lacté, crème de lait). Dimension pérenne, immuable, épousant les préoccupations écologiques. Ils se contrastent avec des teintes vives, des flashs de couleur (orange, turquoise, vermillon, citron, bleu France ou vert menthe). Un coloris bois peut aussi être "électrisé" ou rafraîchi" d'un pastel tonique, rose dragée soutenu ou jaune.
- Blancs/pastels: blanc chemise, ivoire, beurre frais ou perle. Leurs différentes teintes peuvent s'associer dans des matières différentes pour jouer le contraste. Le blanc s'accessoirise avec des touches argent chic mais aussi du cuivré, chromé, miroir, pour briller "même le jour". Ou avec du noir. Les pastels sont toniques, frais et très nombreux.
- Le jaune: omniprésent du poussin au safran sur les podiums, en passant par le mimosa/coeur de pâquerette, la moutarde ou la mimolette, il se fait plus discret en magasin. "Vous avez déjà essayé une robe toute jaune ? Pas facile au teint", commente une professionnelle.

Du côté du style
- Cols sages ou fermés façon Claudine, longueurs couvrantes, couleurs pastels, la mode est "kawai", terme japonais signifiant mignonne et sage ou "jolie madame, néo-preppy", mi-collégienne, mi-glamour. Avec un retour vers le rudimentaire, la "frugalité sans être triste", l'idée de mesure ou d'un luxe qui ne serait pas tapageur.
- La robe est toujours gagnante. Beaucoup de manches kimono, un peu carrées et des robes-chemise.
- La longueur revient. Des jupes super-longues à la cheville, parfois boutonnées devant, souvent plissées, se portent sur des sandales ou chaussures plates.
- C'est le retour du pull tricoté main. Pour son côté artisanal, métisse, recyclé. Pour le temps passé à le tricoter. Parce qu'il tient chaud, évoque maman.
- Des mini-shorts surtout mais aussi des bermudas étroits, façon cycliste.
- Les petits blousons "teddy" ou "bomber" remplacent le perfecto pour une allure plus féminine, buste court perché sur jupe longue.
- Juxtaposition ou patchwork d'imprimés. N'hésitez plus à porter imprimés safari, fleurs exotiques ou chemise hawaienne, en "total look" ou juxtaposés. Faune et flore mènent le bal: les reptiles et leurs motifs en écailles détrônent la panthère. Le zèbre s'impose, tout comme les fonds aquatiques. Des orchidées exubérantes, du vert façon jungle, feuilles, lianes.
- Météo: En raison des modifications ou de la confusion climatique, les femmes se parent de plusieurs couches façon "oignon".