« La Comédie Humaine »: à ranger dans son dressing plutôt que dans sa biblio

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 16/07/2012 à 10H18
  • La marque « La Comédie Humaine » au salon Tranoï, juin 2012
  • La marque « La Comédie Humaine » au salon Tranoï, juin 2012
  • La marque « La Comédie Humaine » au salon Tranoï, juin 2012
  • La marque « La Comédie Humaine » au salon Tranoï, juin 2012
  • La marque « La Comédie Humaine » au salon Tranoï, juin 2012
  • La marque « La Comédie Humaine » au salon Tranoï, juin 2012
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • La marque « La Comédie Humaine » au salon Tranoï, juin 2012
    La marque « La Comédie Humaine » au salon Tranoï, juin 2012 © Corinne Jeammet
  • La marque « La Comédie Humaine » au salon Tranoï, juin 2012
    La marque « La Comédie Humaine » au salon Tranoï, juin 2012 © DR
  • La marque « La Comédie Humaine » au salon Tranoï, juin 2012
    La marque « La Comédie Humaine » au salon Tranoï, juin 2012 © Corinne Jeammet
  • La marque « La Comédie Humaine » au salon Tranoï, juin 2012
    La marque « La Comédie Humaine » au salon Tranoï, juin 2012 © Corinne Jeammet
  • La marque « La Comédie Humaine » au salon Tranoï, juin 2012
    La marque « La Comédie Humaine » au salon Tranoï, juin 2012 © Corinne Jeammet
  • La marque « La Comédie Humaine » au salon Tranoï, juin 2012
    La marque « La Comédie Humaine » au salon Tranoï, juin 2012 © Corinne Jeammet

Si l’on connaît Honoré de Balzac pour son oeuvre « La Comédie Humaine », portrait littéraire et photographique d’une société en mutation, on connaît moins l’attrait de l’écrivain pour le vêtement. Depuis peu, la marque masculine "La Comédie Humaine" lui rend hommage.

Balzac, amoureux de la chose portée, par attrait esthétique mais aussi parce que le vêtement reste le reflet premier de l’apparence sociale, a publié, dans la revue "La Mode", des articles rassemblés sous le titre de Traité de la vie élégante. « La Comédie Humaine » semblait un nom sur-mesure pour cette marque dont la philosophie est axée autour du savoir-faire d’artisans français, offrant des articles de mode inspirés de factures anciennes mais revisitées.

« Faire revivre cette excellence de l’époque Balzacienne -où tout était détail et minutie, où chaque homme avait son tailleur attitré, où le paraitre était lié à l’être, où le raffinement et la recherche de perfection étaient un mode de vie- est notre motivation » explique l'un des fondateurs de La Comédie Humaine.

Le coq, emblème de "La Comédie Humaine"
Issu de l’ouvrage « Scènes de la vie privée et publique des animaux », ouvrage collectif dans lequel Balzac a écrit plusieurs chapitres, illustré par J.J Grandville, caricaturiste de l’époque, le Coq y fait son apparition. Ce coq, élégamment vêtu, dans un esprit d’époque est le signe de reconnaissance choisi par les fondateurs qui sont issus de l’univers de la mode, de la communication, et de la presse.

« La Comédie Humaine » au salon Tranoï, juin 2012

« La Comédie Humaine » au salon Tranoï, juin 2012

© DR
 

L’esprit de Balzac est toujours présent
Que ce soit à travers des maillots à manches courtes, des chemises, des étoles, de la petite maroquinerie, des bagages et des carrés de soie mais également, à travers sa papeterie, ses carnets de voyage, ses livres et rééditions d’ouvrage de Balzac, dont le Traité de la vie élégante, la marque revisite le vestiaire masculin. Chaque article est vendu soit dans un écrin livre, s’ouvrant comme l’une des oeuvres de Balzac, soit dans une boîte étui, accompagné d’un petit livre expliquant la philosophie de celui-ci ainsi que son origine.

Une collection pensée pour un homme moderne, qui aime la simplicité et le raffinement mais qui a aussi le sens du détail. Un homme qui affectionne, les matières nobles et l’artisanat. Un homme qui a le sens pratique, ses vêtements doivent être agréables à porter et adaptés à tous les jours.

La marque "La Comédie Humaine"

La marque "La Comédie Humaine"

© DR
 

La marque -diffusée dans un premier temps sur internet- est également dôtée d'une boutique. Un choix qui correspond bien à l'aventurier entrepreneurial qu'était Balzac, passionné par le modernisme. "Si diffuser nos articles de mode dans des points de vente était un objectif à court terme, notre démarrage s'est fait sur internet" explique Sébastien Vietti avant de rajouter : "la Boutique traduite en français, anglais et japonais permet l’achat en ligne et la livraison par coursier en 2 heures pour Paris et sa région". Le site propose aussi une Chronique de la Vie Elégante, une gazette écrite par journalistes, écrivains, blogueurs pour découvrir nouveaux lieux, nouvelles tendances…
La Comédie Humaine. 24, rue Yves Toudic. 75010 Paris.