Isabelle Adjani veut produire un documentaire sur Zahia

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/02/2012 à 12H16
Isabelle Adjani (Cannes 2009) et Zahia Dehar (décembre 2010)

Isabelle Adjani (Cannes 2009) et Zahia Dehar (décembre 2010)

© Adjani (A.C. Poujoulat/AFP) et Zahia (by Greg Williams)

Isabelle Adjani se déclare dans "le camp de ceux qui ont envie d'aimer" l'ancienne call-girl Zahia, devenue égérie et styliste de lingerie. Dans le Gala de mercredi, l'actrice reconnaît un "coup de coeur" pour "cette très jeune femme qui affole le monde, à la beauté si singulière qui hypnotise".

Estimant que son parcours est "émouvant, troublant et dérangeant", Isabelle Adjani annonce son intention de coproduire un documentaire sur la jeune femme. Elle déclare: "Toute différence inexplicable chez un être rend les autres fous"... "Zahia vit dans la contradiction du regard de ceux qui vous jugent, vous détestent.. mais sont tentés de vous aimer". "Tout cela je l'ai connu très jeune. C'est vraiment douloureux à vivre...", confie celle qui se déclare "émue par l'écho que (Zahia) nous renvoie de notre propre enfance, de nos fêlures, de notre vécu".

Toujours inattendue, Isabelle Adjani doit incarner Anne Sinclair, en 2012, sous la houlette d'Abel Ferrara dans un film sur l'affaire "DSK".

Karl lagerfeld, photographe officiel de la 1ère collection lingerie de Zahia
Zahia a obtenu, dans un premier temps, le soutien du créateur allemand, qui a affirmé que la pulpeuse jeune femme "(le) fascine", jugeant qu'elle incarne "une tradition très française de galanterie". En janvier, avec le soutien financier d'un fond d'investissement asiatique, Zahia a présenté à Paris sa collection de lingerie à l'esprit couture élaborée avec les ateliers Caraco, le corsetier Tamarin, le brodeur Ollier et le plumassier Donatien, des artisans généralement mobilisés pour la haute couture et les griffes de prêt-à-porter.

Zahia, collection lingerie couture présentée en janvier 2011

Zahia, collection lingerie couture présentée en janvier 2011

© Max PPP

Un galeriste parisien expose « Zahia, de 5 à 7 »
Même le milieu de l'art s'est laissé séduire. Ainsi Pierre Passebon présente jusqu'au 7 mars des œuvres issues des collaborations de Zahia avec les artistes Pierre et Gilles, Greg Williams, David La Chapelle, Ali Mahdavi,  Nick & Chloé, Alix Malka. Ces oeuvres entourent la série de 8 bustes en métal numérotés de Zahia.

Zahia avec Pierre et Gilles, 8/11/2010

Zahia avec Pierre et Gilles, 8/11/2010

© Zahia Dehar

« Zahia a un rapport à l'Art qui rejoint un courant très ancien, où s'entremêlent des figures emblématiques comme lady Hamilton, la marquise Casati, la Castiglione et même, à bien penser, Gertrude Stein et ses nombreux portraits. Toutes ces femmes cultivent un lien à l'Art, au départ au service de leur image, pour finalement aboutir à la transfiguration de celle-ci. Ma rencontre avec Zahia fut d'abord un choc esthétique..." explique Pierre Passebon.

De call-girl à styliste de lingerie
Née en Algérie en 1992 et élevée dans la banlieue parisienne, Zahia est sortie de l'anonymat, en 2009, en affirmant à la police avoir eu des relations tarifées avec Franck Ribéry et un autre joueur de l'équipe de France, Karim Benzema, alors qu'elle avait 16 ans. Zahia avait assuré que les deux joueurs ignoraient qu'elle était mineure. Le parquet de Paris a requis un non-lieu à l'égard des footballeurs, estimant qu'ils ignoraient sa minorité.