Dries Van Noten et James Reeve font exposition commune

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 26/12/2011 à 15H09
  • James Reeve "Lightscape"
  • James Reeve "Lightscape"
  • James Reeve "Lightscape"
  • James Reeve "Lightscape"
  • Dries Van Noten, printemps-été 2012
  • Dries Van Noten, printemps-été 2012
  • Dries Van Noten, printemps-été 2012
  • Dries Van Noten, printemps-été 2012
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • James Reeve "Lightscape"
    James Reeve "Lightscape" © James Reeve
  • James Reeve "Lightscape"
    James Reeve "Lightscape" © James Reeve "Lightscape"
  • James Reeve "Lightscape"
    James Reeve "Lightscape" © James Reeve "Lightscape"
  • James Reeve "Lightscape"
    James Reeve "Lightscape" © James Reeve "Lightscape"
  • Dries Van Noten, printemps-été 2012
    Dries Van Noten, printemps-été 2012 © Dries Van Noten
  • Dries Van Noten, printemps-été 2012
    Dries Van Noten, printemps-été 2012 © Dries Van Noten
  • Dries Van Noten, printemps-été 2012
    Dries Van Noten, printemps-été 2012 © Dries Van Noten
  • Dries Van Noten, printemps-été 2012
    Dries Van Noten, printemps-été 2012 © Dries Van Noten

Dries Van Noten a découvert les séries photos "Lightscapes" de James Reeve alors qu’il était président du Festival de Hyères 2010. Le créateur Belge s'en est inspiré pour sa collection de prêt-à-porter printemps-été 2012. Aujourd'hui, les vêtements du créateur, accompagnés des photographies de James Reeve, font l'objet d'une exposition itinérante qui rejoint Paris et se termine le 26 janvier 2012.

Dries Van Noten s’est inspiré des clichés de James Reeve pour sa collection printemps-été 2012, qui a pour thème le jour et la nuit dans un contraste monochromatique. Le résultat de cette association entre le monde de la mode et celui de l’art est une série de robes, chemisiers, jupes et accessoires, le tout mis en scène et accompagné des photographies de James Reeve représentant Beyrouth, Londres, Las Vegas et Marseille de nuit.

Quid de James Reeve ?
Né à Londres, James Reeve vit aujourd'hui à Marseille. Au cours de sa carrière, il expérimente différents genres de photographies et passe du reportage au portrait à des projets plus orientés vers le documentaire contemporain. L'absence de formation classique et d’enseignement dans le domaine de la photographie lui permet d'aborder cette dernière de manière libre, sans idées préconçues. "Banned", une série ayant pour sujet les conséquences du régime des Talibans en Afghanistan, a été encensée par la critique et a reçu plusieurs récompenses internationales; elle a été exposée à la National Gallery Portrait à Londres. Depuis plusieurs années, ses projets se concentrent sur le thème de paysages artistiques; le dernier en date, "Lightscapes", a été sélectionné au Festival International de la Mode et de la Photographie de Hyères, en 2010.

Le projet "Lightscapes"
Inspiré et intrigué par la nuit depuis toujours, James Reeve photographie cette dernière de manière traditionnelle, en réalisant de très longues poses lui permettant de faire ressortir les caractéristiques uniques de ces paysages nocturnes, éclairés par la lune ou par les lumières artificielles de la ville. Le projet "Lightscapes", l’a amené à explorer la nuit de manière nouvelle, dépouillant les images de toutes leurs références visuelles conventionnelles. Il invite, ici, le spectateur à se concentrer non pas sur le paysage lui-même mais sur les cicatrices encore visibles de ces lumières qui transpercent l'obscurité.

L'exposition est passée, de novembre à décembre, par Vienne, Hong Kong et Tokyo. Elle termine son périple à Paris du 7 au 26 janvier 2012 (au 168 – 173 Galerie de Valois. 75001 Paris).