Des robes et bijoux de Whitney Houston s'arrachent aux enchères de Beverly Hills

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 31/03/2012 à 18H38
Des robes portées par Whitney Houston se sont arrachées à Beverly Hills (31/03/2011)

Des robes portées par Whitney Houston se sont arrachées à Beverly Hills (31/03/2011)

© AFP / Frederic J. Brown

Des objets ayant appartenu à la chanteuse Whitney Houston, disparue le 11 février à 48 ans, se sont arrachés aux enchères samedi soir à Los Angeles. Certains ont atteint cinq fois leur prix de réserve.

C'est la première fois, depuis la mort tragique de la star, dans une chambre d'hôtel la veille des Grammy Awards, que certains de ses effets personnels étaient proposés à une vente publique. Les acheteurs se sont rués sur des robes lui ayant appartenu, dont une robe du soir en velours gris pour 11.520 dollars, alors qu'elle était estimée à 1000 à 2000 dollars.

Les deux paires de boucles d'oreilles que la chanteuse-actrice portait dans le film "Bodyguard" (1992) ont été vendues 2.880 et 7.040 dollars, alors qu'elles avaient été estimées, respectivement, à un maximum de 800 et 2000 dollars. Un bustier brodé de perles s'est envolé pour 19.200 dollars (estimation maximale initiale de 6000) et un gilet de satin du film "Bodyguard", pour 3.520 dollars au lieu des 600 attendus...

De nombreuses reliques cinématographiques en vente... mais pas seulement
Intitulée "Légendes d'Hollywood" et organisée par la maison Julien's Auctions à Beverly Hills, la vente aux enchères offrait d'autres objets célèbres à saisir. Le costume de Superman -porté par le regretté Christopher Reeve en 1987 dans "Superman IV: La quête pour la paix" s'est vendu 35.200 livres, un peu au-dessus des 30.000 estimés.

Superman, l'habit ne fait pas le moine... (Beverly Hills, 30/03/2012)

Superman, l'habit ne fait pas le moine... (Beverly Hills, 30/03/2012)

© AFP / Frederic J. Brown
On ne voit pas trop le rapport avec le cinéma, mais une robe du soir portée par la princesse Diana en 1992, estimée à 80.000 dollars, également en vente samedi soir, a été cédée pour la bagatelle de 108.000 dollars.

Dimanche, en deuxième partie de cette vente, devaient être proposés la célèbre canne de Charlie Chaplin, estimée entre 20.000 et 30.000 dollars, et son costume de vagabond (estimation identique) ainsi que des objets lui ayant appartenu comme son permis de conduire.
La canne de bambou de Charlot

La canne de bambou de Charlot

© AFP / Frederic J. Brown

Autre souvenir émouvant pour tout cinéphile qui se respecte, la veste portée en 1939 par Rhett Butler alias Clark Gable dans "Autant en emporte le vent" est à saisir (estimation de 10.000 à 15.000 dollars), ainsi que la toge et les tablettes de Moïse alias Charlton Heston dans "Les Dix commandements" (1956).

La veste portée par Clark Gable dans "Autant en emporte le vent"

La veste portée par Clark Gable dans "Autant en emporte le vent"

© AFP / Frederic J. Brown