Découvrez la collection privée de Balenciaga à la Cité de la mode et du design

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 12/04/2012 à 18H26
  • Balenciaga. Ensemble du soir, robe longue et boléro, P/E 1947
  • Robe du soir, Automne 1958. Faille de soie beige brodé de fils d’argent et perles
  • Costume (veste) masculin traditionnel pour ballets andalous, 1850-1900. Toile de laine noire grattée, passementerie de soie et  boules de bois recouvertes.
  • Balenciaga. Ensemble du soir n°85, mantelet sur robe longue, P/E 1946
  • Robe à crinoline retroussée à la Polonaise, vers 1870. Pékin de soie beige, franges de soie en festons. Jupon de présentation.
  • Balenciaga. Ensemble du soir, robe longue et boléro, P/E 1947
  • Collet, vers 1895. Taffetas noir surpiqué crème.
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • Balenciaga. Ensemble du soir, robe longue et boléro, P/E 1947
    Balenciaga. Ensemble du soir, robe longue et boléro, P/E 1947 © Balenciaga Archives Paris
  • Robe du soir, Automne 1958. Faille de soie beige brodé de fils d’argent et perles
    Robe du soir, Automne 1958. Faille de soie beige brodé de fils d’argent et perles © Stéphane Piera / Galliera / Roger-Viollet
  • Costume (veste) masculin traditionnel pour ballets andalous, 1850-1900. Toile de laine noire grattée, passementerie de soie et  boules de bois recouvertes.
    Costume (veste) masculin traditionnel pour ballets andalous, 1850-1900. Toile de laine noire grattée, passementerie de soie et boules de bois recouvertes. © Stéphane Piera / Galliera / Roger-Viollet
  • Balenciaga. Ensemble du soir n°85, mantelet sur robe longue, P/E 1946
    Balenciaga. Ensemble du soir n°85, mantelet sur robe longue, P/E 1946 © Balenciaga Archives Paris.
  • Robe à crinoline retroussée à la Polonaise, vers 1870. Pékin de soie beige, franges de soie en festons. Jupon de présentation.
    Robe à crinoline retroussée à la Polonaise, vers 1870. Pékin de soie beige, franges de soie en festons. Jupon de présentation. © Delphine Jaulhac / Galliera
  • Balenciaga. Ensemble du soir, robe longue et boléro, P/E 1947
    Balenciaga. Ensemble du soir, robe longue et boléro, P/E 1947 © Balenciaga Archives Paris.
  • Collet, vers 1895. Taffetas noir surpiqué crème.
    Collet, vers 1895. Taffetas noir surpiqué crème. © Eric Emo / Galliera / Roger-Viollet

Le musée Galliera poursuit sa programmation hors les murs en installant aux Docks - Cité de la Mode et du Design l’exposition « Cristóbal Balenciaga, collectionneur de modes ». A l’occasion du 40e anniversaire de la disparition du couturier (1895-1972), découvrez pour la première fois, du 13 avril au 7 octobre, son émouvante collection privée. Cette collection qu’il a lui-même assemblée témoigne autant de son amour pour l’Espagne que de ses sources d’inspiration.

Corps à baleines et casaquins, habits de lumière en satin, boléros en velours, collets et mantelets, robes à tournures, étoles en cachemire, mantilles en dentelle, échantillons de broderie et de passementerie... ces pièces, souvent somptueuses, parfois modestes, composent cette collection des 18e, 19e et 20e siècles. Plus de 70 costumes et éléments de vêtements dialoguent avec une quarantaine de robes et de manteaux haute couture griffés Balenciaga entre 1937 et 1968. Des accessoires, des photos, des croquis ainsi que des ouvrages sur l’art et le costume témoignent autant de la passion du couturier pour l’histoire que de sa maitrise d’un métier appris enfant, auprès de sa mère.

La scénographie prend l'aspect de réserves d'un musée de mode avec de longues allées de compactus à tiroirs. Une invitation à parcourir le musée imaginaire et l'intimité créatrice du couturier : une Espagne traditionnelle et folklorique, le noir et les couleurs sombres, l’épure des vêtements religieux et de cérémonie, les grands maîtres de la peinture espagnole.

Robe du soir, Automne 1958. Faille de soie beige brodé de fils d’argent et perles

Robe du soir, Automne 1958. Faille de soie beige brodé de fils d’argent et perles

© Stéphane Piera / Galliera / Roger-Viollet

Quid de la Cité de la mode et du design
Cet espace de 14.000 m² surplombe la Seine. Implanté à l’Est de la capitale, Docks en Seine s’inscrit dans le périmètre du grand projet d’aménagement de la Ville de Paris, « Paris Rive Gauche ». La Ville de Paris a conservé les anciens magasins généraux du Port autonome de Paris construits en 1907 par l’architecte Georges Morin-Goustiaux pour y installer la Cité de la Mode et du Design. Les architectes Jakob+MacFarlane ont transformé les magasins généraux en œuvre architecturale audacieuse : l’Institut Français de la Mode en a été le 1er occupant. Des 2010, l’espace évènementiel du lieu devient le port d’attache de manifestations de mode et de design.

Quid de Galliera, le musée de la mode de la ville de Paris
Le musée est fermé pour travaux de mise aux normes de sécurité jusqu'au printemps 2013. Pendant cette période, il présente des expositions hors les murs. C'est dans le palais de la duchesse de Galliera, édifié au XIXè siècle, que ce musée, inauguré en 1977, fait revivre l'histoire de la mode et du costume. Des expositions permettent de découvrir -par roulement- un fonds de 90.000 pièces, mémoire de trois siècles de mode (vêtements et accessoires du XVIIIe siècle à nos jours). Pour des raisons de conservation, Galliera présente ses collections uniquement au travers d'expositions temporaires et non de manière permanente.
Les Docks - Cité de la Mode et du Design. 34 quai d’Austerlitz. 75013 Paris. Tél. : 01.76.77.25.30. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h sauf jours fériés.