Chanel élargit son activité métiers d'art avec le brodeur Montex

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 13H07, publié le 05/12/2011 à 18H06
Chanel, collection Byzantine 2010

Chanel, collection Byzantine 2010

© Afp. F.Guillot

La maison Chanel, qui compte déjà sept ateliers au sein de sa filiale Paraffection dédiée aux métiers d'art, vient d'acquérir l'atelier de broderie Montex.

Cet atelier, créé en 1949 et spécialisé dans la création de broderies "au crochet Lunéville, à l'aiguille et à la cornely" (un outil spécial) rejoint notamment au sein de Paraffection le brodeur Lesage, dont le fondateur François Lesage est mort la semaine dernière. Cette filiale compte aussi le parurier Desrues, le plumassier Lemarié, le chapelier Maison Michel, le bottier Massaro, l'orfèvre Goossens et le parurier floral Guillet, tous acteurs de la haute couture, une appellation de mode strictement parisienne.

Un autre brodeur dans son giron
L'atelier Montex est un "brodeur d'exception" qui "dispose d'un savoir-faire et d'un talent reconnus" selon son président Bruno Pavlovsky, qui est aussi président des activités mode de Chanel. Il continuera de collaborer, sans exclusivité, pour ses clients de la mode, notamment Dior, Chanel, Valentino, Givenchy, Yves Saint Laurent, Louis Vuitton ou Céline. "Le rapprochement entre l'Atelier Montex et Chanel s'est fait d'autant plus naturellement que l'atelier est un partenaire de longue date de Karl Lagerfeld et du studio de création de Chanel pour ses collections de haute couture et de prêt-à-porter", souligne le communiqué.

Un défilé hommage aux ateliers
Chanel doit présenter en décembre son défilé annuel pour rendre hommage aux métiers d'art de la maison, baptisé cette fois "Paris Bombay" au Grand Palais, après une fastueuse collection "Paris Byzance" en 2010. Depuis près de dix ans, la maison organise ce défilé, en dehors de tout calendrier de la mode, pour célébrer le savoir-faire exceptionnel de ces artisans de l'ombre qui confèrent à la haute couture toute sa magie.