Boutique Ken Okada: quand le vêtement se fait décor

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 25/10/2011 à 13H38
  • Vitrine
  • Ken Okada
  • Le bureau caché sous un voile de mousseline
  • Le bureau caché sous un voile de mousseline
  • Intérieur de la boutique
  • Intérieur de la boutique
  • Intérieur de la boutique
  • Intérieur de la boutique
  • Intérieur de la boutique
  • L'entrée de la cabine d'essayage
  • La cabine d'essayage
  • La cabine d'essayage
  • Vue de la vitrine, de l'intérieur
  • Vue de la vitrine, de l'intérieur
  • Vitrine intérieure
  • La vitrine, depuis la rue
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • Vitrine
    Vitrine © Corinne Jeammet
  • Ken Okada
    Ken Okada © Corinne Jeammet
  • Le bureau caché sous un voile de mousseline
    Le bureau caché sous un voile de mousseline © Corinne Jeammet
  • Le bureau caché sous un voile de mousseline
    Le bureau caché sous un voile de mousseline © Corinne Jeammet
  • Intérieur de la boutique
    Intérieur de la boutique © Corinne Jeammet
  • Intérieur de la boutique
    Intérieur de la boutique © Corinne Jeammet
  • Intérieur de la boutique
    Intérieur de la boutique © Corinne Jeammet
  • Intérieur de la boutique
    Intérieur de la boutique © Corinne Jeammet
  • Intérieur de la boutique
    Intérieur de la boutique © Corinne Jeammet
  • L'entrée de la cabine d'essayage
    L'entrée de la cabine d'essayage © Corinne Jeammet
  • La cabine d'essayage
    La cabine d'essayage © Corinne Jeammet
  • La cabine d'essayage
    La cabine d'essayage © Corinne Jeammet
  • Vue de la vitrine, de l'intérieur
    Vue de la vitrine, de l'intérieur © Corinne Jeammet
  • Vue de la vitrine, de l'intérieur
    Vue de la vitrine, de l'intérieur © Corinne Jeammet
  • Vitrine intérieure
    Vitrine intérieure © Corinne Jeammet
  • La vitrine, depuis la rue
    La vitrine, depuis la rue © Corinne Jeammet

La créatrice Ken Okada a inventé un nouvel univers pour raconter son histoire aux femmes qu'elle habille de ses chemises transparentes. A la convergence de sa double culture Française et Japonaise, la styliste recherchait un espace qui retranscrive l'esprit de ses collections (Chic, pure, intime et une mini ligne de prêt-à-porter). La marque, qui existe depuis 10 ans était aussi vendue en multi-marques, désormais elle s'exprime dans un univers propre. Loin des architectures habituelles, les murs ont disparu cédant la place aux pans de mousselines pour une incontestable légèreté. Résultat: un espace lumineux de 50 m2 dans lequel se love ses collections mais également son atelier de création.

La styliste -désormais spécialisée dans la chemise- "veut que ses créations soient un passeport pour les femmes subtiles et cultivées". Après consultation de bureaux d'architecture, elle a confié la nouvelle architecture et décoration de sa boutique au cabinet d'architecte François Roche/R&Sie.

Le décor vaporeux est réalisé en stratifications de mousseline pour assurer "une continuité avec mes modèles sophistiqués" explique la créatrice. Ainsi "contenant et contenu s'assimilent, fusionnent et se confondent". Fragile, sensuel, sensible au moindre souffle, au moindre passage, le design s'efface et se fait membrane, vêtement et caresse sur la peau. L'érotisme est dé(voilé) ; l'existant se dérobe sans être caché.


Ken Okada. 1, bis rue de la Chaise. 75007 Paris. Tél: 01.42.55.18.81.