Balenciaga veut perpétuer la créativité de la vision de Cristobal

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/11/2012 à 12H41
Défilé Balenciaga printemps-été 2013 à Paris

Défilé Balenciaga printemps-été 2013 à Paris

© SIPA

La maison Balenciaga assure qu'elle ne changera pas sa stratégie tant côté création que développement après le départ surprise de son créateur emblématique Nicolas Ghesquière, qui sera remplacé rapidement, assure la PDG de la griffe de luxe, Isabelle Guichot.

"Nous allons continuer la stratégie mise en place depuis presque six ans qui est de faire de la griffe un acteur majeur du monde de la mode et du luxe", affirme-t-elle. Surtout que cette stratégie est "couronnée de succès car notre chiffre d'affaire est en croissance à deux chiffres sur les neuf premiers mois de l'année et a été multiplié par 11 depuis la reprise de Balenciaga par PPR en 2001", a-t-elle souligné.

Le pôle luxe du groupe PPR contrôle, outre Balenciaga, des griffes comme Gucci, Yves Saint Laurent, Alexander McQueen, Stella McCartney, Sergio Rossi ou Boucheron.

Le défilé printemps-été 2013

"Il ne s'agit pas d'aller vers du commercial comme on peut l'entendre car ce qui fait la force et l'ADN de Balenciaga, c'est cette tension entre un côté laboratoire et sa traduction en collections" qui soient désirées par "une clientèle qui a envie d'une mode différente", précise Isabelle Guichot.

Une transition qui se veut rapide
Alors que plusieurs noms circulent pour remplacer Nicolas Ghesquière, dont la collaboration prend fin le 30 novembre, la PDG assure que la transition ne traînera pas en longueur. Contrairement à la maison Dior qui a mis plus d'un an pour trouver un successeur à John Galliano. "Nous avons une +short list+ (de créateurs) et les négociations sont bien avancées", a-t-elle dit. "L'orientation que le groupe veut donner à cette marque, c'est de perpétuer la créativité, la modernité de la vision de Cristobal Balenciaga, de continuer à développer la marque à travers un réseau de distribution mondial". Et Balenciaga dispose d'un "patrimoine d'archives fort" laissé par le fondateur de la maison. "Cela fait toujours une différence énorme dans la transmission de l'ADN d'une marque à un nouveau directeur artistique".

L'exposition-hommage à Cristóbal Balenciaga 
 
Interrogée sur l'impact de ce départ, Mme Guichot répond que le groupe "a l'expérience des changements de créateurs avec les départs de Tom Ford et Stefano Pilati ou la mort de Lee Alexander McQueen" en 2010. Tom Ford et Stefano Pilati ont été les D.A de Saint Laurent avant Slimane. On sait ce que cela apporte aussi aux équipes de regarder leur marque différemment, de travailler différemment surtout quand depuis 15 ans une marque est modelée par un créateur aussi présent que Nicolas", ajoute-t-elle.
 
Selon l'International Herald Tribune, Nicolas Ghesquière serait en discussions avec le numéro un mondial du luxe LVMH pour créer sa propre griffe ou reprendre une autre marque.