Après les podiums, les mannequins restent à la mode

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/01/2012 à 16H24
T.shirt BB porté par Sarah Ohana, la directrice artistique de la marque BB

T.shirt BB porté par Sarah Ohana, la directrice artistique de la marque BB

© Corinne Jeammet

Qu’elles soient encore en activité ou déjà éloignées des podiums, les top models et people n'hésitent pas à user de leur notoriété. Si certaines lèvent des fonds pour des causes caritatives, d'autres lancent leur griffe, avec succès comme Victoria Beckham qui a reçu un oscar de la mode tandis que d'autres ne font qu'une apparition comme la starlette Lindsay Lohan qui a signé une très éphémère collection Ungaro.

Brigitte Bardot, Kate Moss, Helena Christensen et Adriana Karembeu tentent à leur tour de passer de l'autre côté du podium. La réussite sera-t-elle au rendez-vous ?

L’image iconique de Brigitte Bardot est utilisée pour une collection
Alors qu’une bio « Brigitte Bardot plein la vue » signée Marie Dominique Lelièvre vient de sortir, une collection prêt-à-porter printemps-été 2012 de 200 modèles est en multimarques et grands magasins dès janvier 2012.

Un groupe d’investisseurs français a acquis l’ensemble des droits pour la création de la marque Brigitte Bardot, c’est-à-dire le nom, la signature et le droit à l’image. “Brigitte Bardot perçoit des royalties avec ce contrat comme chaque contrat de licence” nous explique Sarah Ohana, la directrice artistique de la marque. Après 5 ans dans une école de commerce, 2 ans au studio Bercot, elle lance sa propre marque Sarah Wayne et dessine désormais cette collection. « Brigitte Bardot a validé chaque modèle. Elle a adoré le thème Vichy et la reprise des codes emblématiques des années BB. Elle a, dès le départ, indiqué qu’il n’y aurait pas de fourrure, ni de cuir dans les collections » explique-t-elle. « Les photos ont été réinterprétées avec la mode actuelle» avant d’indiquer que “Le prochain thème pour l’automne-hiver très sistie’s sera consacré à Bonnie and Clyde”. La cause animale chère à BB n’est pas oubliée. Ainsi sera lancée une collection capsule composée de 10 pièces iconiques designée par plusieurs créateurs. Les bénéfices récoltés par la vente de ces pièces (caban, jean patte d’éph, marinière, foulard, maillot, imprimé Vichy, pantalon, chemise nouée, gilet, bandeau cheveux) seront reversés à la fondation Brigitte Bardot pour la protection des animaux. La gamme de prix oscille entre 90 à 350 euros pour une collection pour les 18-35 ans, réalisée en Tunisie, Europe de l’est et Asie.

Sarah Ohana lors de la présentation de la collection Brigotte Bardot

Sarah Ohana lors de la présentation de la collection Brigotte Bardot

© Corinne Jeammet

Kate Moss signe des bijoux-tatouages avec Fred
Cette icône de la mode et du style, qui a incarné la marque Fred à plusieurs reprises depuis 2005, s’associe au joaillier pour créer une collection de bijoux d’après les motifs de ses propres tatouages. Sur son poignet droit figure une petite ancre, dans la paume de la main, un micro coeur, au creux de la cheville droite, une étoile… ailleurs, un croissant de lune. Tous ses tatouages demeurent la trace d’un pacte passé entre gens qui s’aiment et partagent avec elle un attachement fort, les mêmes valeurs, des sentiments et des liens indéfectibles.

Cette collection est une façon de dire, plus précieusement qu’un tatouage, « I got you under my skin…» en or et pierres précieuses. Coeur, croissant de lune, étoile ou ancre se déclinent en pendentifs, boucles d’oreilles chaînettes, bagues fines et puces d’oreilles pour le thème « Tiny». Ils sont faits pour être portés seuls ou ajoutés les uns aux autres. La bague à secret, pavée de diamants sur or blanc ou de rubis sur or rose fait, quant à elle, partie du mood « big ». Kate a préféré des diamants taille « rose» afin d’adoucir l’éclat des pierres, fidèle à l’esprit du bijou ancien. Bijou à message, la bague à secret de Kate est personnalisable par celui ou celle qui l’offre : Tattoo me There’s only one … (prénom au choix à rajouter). Les sautoirs-écharpes sont des fines chaînes de pierres précieuses, lestées de pampilles, pavées de diamants noirs pour le tatouage Ancre ou de rubis pour le tatouage Coeur. La collection est disponible dans les boutiques FRED et réseau agréé et sur la eboutique FRED.com.

Bague Kate Moss pour Fred

Bague Kate Moss pour Fred

© Bague Kate Moss pour Fred

Helena Christensen redécouvre la lingerie avec Triumph Essence
Depuis la rentrée 2011, c’est une collection de lingerie hiver 2011 influencée par la mode française, la haute couture parisienne et l’imagerie d’un « Paris by night » dédiées à la femme cosmopolite qui adore la mode et entend se constituer son style. « C’est un tel plaisir de découvrir le monde de la lingerie, d’en comprendre les techniques de confection, d’appréhender un processus créateur de beauté ! Triumph est une marque que j’admire depuis fort longtemps et le fait d’y être associée est une manière pour moi de boucler la boucle. En effet, ce retour au bercail constitue, à titre personnel, une véritable source d’inspiration. Il existe entre les femmes et la lingerie une véritable histoire d’amour et c’est Triumph qui m’a fait redécouvrir cet amour et redonné envie d’en porter » a indiqué la top modèle danoise.

La collection luxueuse Triumph Essence - The Luxury Collection, déclinée en 4 séries aux particularités distinctives (Elegant Essence, Luxurious Essence, Mysterious Essence et Sparkling Essence) offre une combinaison de matières somptueuses, de lignes épurées, avec une attention portée aux finitions et aux détails. Le tout décliné dans des coloris riches mais aussi intemporels (noir, gris, ton de chair et rouge).

Triumph Essence pour Helena Christensen

Triumph Essence pour Helena Christensen

© DR

La douceur du cachemire pour Claudia Schiffer
La top model, qui a démarré sa carrière à la fin des années 1980, affirme vouloir continuer sa carrière de mannequin "aussi longtemps que possible jusqu'à ce qu'ils ne veuillent plus de moi, simplement parce que j'adore vraiment ça". A 40 ans, elle continue de faire des campagnes de publicités pour les plus grandes marques de mode et de beauté mais, en juillet 2011, elle a lancé sa collection de cachemire. Cette marque est le fruit d'une coentreprise avec le fabricant allemand de cachemire Iris von Arnim. Claudia Schiffer détient la moitié de l'entreprise, dans laquelle elle a investi ses finances personnelles. « Les pièces sont vendues en exclusivité à certains distributeurs dans le monde, tels Colette à Paris ou Harvey Nichols en Angleterre et à Hong Kong », a expliqué Valentin von Arnim, DG d'Iris von Arnim. Elles sont aussi en vente sur le site net-a-porter.

L'ancienne muse de Chanel confie avoir envisagé pendant des années de se lancer dans la création avant de se décider à concevoir des vêtements adaptés aux mères actives, comme des pulls et des robes en cachemire. "Le chic sans effort. C'est ça l'idée" a dit Claudia Schiffer lors du lancement. "Je suis toujours très occupée, j'ai une vie de famille (...) Je veux pouvoir porter la même tenue lorsque j'emmène mes enfants à l'école et qu'ensuite je vais travailler et le soir je veux pouvoir seulement changer d'accessoires", a-t-elle expliqué. Les robes et cardigans sont vendus entre 250 et 500 euros. "J'espère que ce sera une entreprise qui se construira au fil du temps pour qu'un jour, j'espère, je puisse la transmettre à mes enfants", a-t-elle  déclaré.

Collection de cachemire signée Claudia Schiffer

Collection de cachemire signée Claudia Schiffer

© Claudia Schiffer

Adriana Karembeu a lancé un premier SPA parisien 
Elle a opté pour l’univers de la beauté avec le lancement d’un SPA de 200 m2 à son nom. "De mon expérience de mannequin dans le monde entier, j'ai appris que le trio gagnant pour les produits de beauté est : qualité, efficacité et plaisir", a-t-elle assuré lors de son ouverture, justifiant le positionnement de la société AKD dont elle est vice-présidente en charge du développement produits et promotions. "Ma peau est mon fonds de commerce", a-t-elle poursuivi. "Je suis très exigeante sur la qualité des produits" qu'AKD commercialise, a ajouté celle qui est notamment chargée de tester et valider les produits de la société (à base de silicium organique). AKD est spécialisée dans la conception, la fabrication et la distribution de produits cosmétiques disponibles uniquement dans des instituts de beauté et aussi dans la gestion de spas en France et à l’étranger.

"Adriana ne voulait pas faire un coup marketing" en lançant des produits à destination du grand public, dans les parfumeries ou les grandes surfaces, a expliqué le PDG Alain Legout avant d’ajouter : "Elle voulait construire quelque chose sur le long terme et le marché du ‘mass market’ ne nous paraît pas adapté aux produits de qualité". Lancés, en même temps, fin 2011, les eaux de parfums « Adriana Karembeu for Her » et « Adriana Karembeu for Him » ont été développés avec le parfumeur Mane. De nouvelles gammes de produits sont prévues, dont des crèmes solaires dès avril 2012. Vendus dans les SPAS Adriana Karembeu, dans les instituts partenaires et sur le site AKD. Le groupe veut développer en propre des instituts ou des SPAS, ensuite déclinés en franchises.

Cabine de soins du SPA Adriana Karembeu

Cabine de soins du SPA Adriana Karembeu

© Corinne Jeammet


Le SPA Adriana Karembeu. 57 rue de Bourgogne. 75007 Paris