A Grasse "Le parfum habille la mode" et met les sens en éveil

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 17/07/2012 à 10H01
  • L'affiche de l'exposition «Le Parfum habille la Mode» + parfum Narciso Rodriguez
  • Exposition «Le Parfum habille la Mode». Espace Urbain
  • Exposition «Le Parfum habille la Mode». Espace Urbain
  • Exposition «Le Parfum habille la Mode». Espace Urbain
  • Exposition «Le Parfum habille la Mode». Vanity case Louis Vuitton. Espace urbain
  • L’exposition «Le Parfum habille la Mode». Espace Glamour
  • L’exposition «Le Parfum habille la Mode». Esoace glamoiur
  • Exposition «Le Parfum habille la Mode».. Flacon Prada
  • Exposition «Le Parfum habille la Mode». Flacon Hermès
  • Exposition «Le Parfum habille la Mode». Flacon Chanel
  • Exposition «Le Parfum habille la Mode». Flacon Dior Homme
  • Exposition «Le Parfum habille la Mode». Flacon Kenzo
  • Exposition «Le Parfum habille la Mode». Flacon Paco Rabanne
  • Exposition «Le Parfum habille la Mode». Flacon Chloé
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • L'affiche de l'exposition «Le Parfum habille la Mode» + parfum Narciso Rodriguez
    L'affiche de l'exposition «Le Parfum habille la Mode» + parfum Narciso Rodriguez © Musées de Grasse
  • Exposition «Le Parfum habille la Mode». Espace Urbain
    Exposition «Le Parfum habille la Mode». Espace Urbain © Musées de Grasse
  • Exposition «Le Parfum habille la Mode». Espace Urbain
    Exposition «Le Parfum habille la Mode». Espace Urbain © Musées de Grasse
  • Exposition «Le Parfum habille la Mode». Espace Urbain
    Exposition «Le Parfum habille la Mode». Espace Urbain © Musées de Grasse
  • Exposition «Le Parfum habille la Mode». Vanity case Louis Vuitton. Espace urbain
    Exposition «Le Parfum habille la Mode». Vanity case Louis Vuitton. Espace urbain © Musées de Grasse
  • L’exposition «Le Parfum habille la Mode». Espace Glamour
    L’exposition «Le Parfum habille la Mode». Espace Glamour © Musées de Grasse
  • L’exposition «Le Parfum habille la Mode». Esoace glamoiur
    L’exposition «Le Parfum habille la Mode». Esoace glamoiur © Musées de Grasse
  • Exposition «Le Parfum habille la Mode».. Flacon Prada
    Exposition «Le Parfum habille la Mode».. Flacon Prada © Musées de Grasse
  • Exposition «Le Parfum habille la Mode». Flacon Hermès
    Exposition «Le Parfum habille la Mode». Flacon Hermès © Musées de Grasse
  • Exposition «Le Parfum habille la Mode». Flacon Chanel
    Exposition «Le Parfum habille la Mode». Flacon Chanel © Musées de Grasse
  • Exposition «Le Parfum habille la Mode». Flacon Dior Homme
    Exposition «Le Parfum habille la Mode». Flacon Dior Homme © Musées de Grasse
  • Exposition «Le Parfum habille la Mode». Flacon Kenzo
    Exposition «Le Parfum habille la Mode». Flacon Kenzo © Musées de Grasse
  • Exposition «Le Parfum habille la Mode». Flacon Paco Rabanne
    Exposition «Le Parfum habille la Mode». Flacon Paco Rabanne © Musées de Grasse
  • Exposition «Le Parfum habille la Mode». Flacon Chloé
    Exposition «Le Parfum habille la Mode». Flacon Chloé © Musées de Grasse

L’exposition « Le parfum habille la mode » ouvre ses portes aux créations contemporaines et à l’industrie du luxe des années 2000-2010. Cette manifestation, qui se tient jusqu'au 16 septembre, vient compléter l’exposition « L’un des sens », consacrée aux années 1900-2000, exposée dans la collection permanente du musée de Grasse.

Le parfum entretient avec la mode des relations évidentes et paradoxales. Evidentes, car la plupart des parfums portent le nom d’une marque ; paradoxales, car il est un objet qui échappe à la mode. Parfum et mode complètent la panoplie de séduction propre à chaque individu et participent à la création de son identité sociale et culturelle. Se côtoient, ici, visible et imperceptible, inodore et olfactif, tactile et impalpable.

L’exposition présente la création en parfumerie et dans la mode ainsi que l’évolution des habitudes d’achat du luxe. Ces tendances sont explorées à travers flacons, vêtements, accessoires et publicités. Entre 2000 et 2011, 5.000 parfums ont été lancés. Ils sont le reflet des tendances sociétales dont les parfumeurs sont les traducteurs. Les flacons exposés ont été sélectionnés pour leurs critères d’innovation et de succès.

La rose Dior expliquée par François Demachy, parfumeur-créateur pour la maison Dior Parfums

4  tendances caractérisent les années 2000-2010
- Le Glamour, la Sensualité et le Strass font tomber les tabous et s’affichent. L’image de la star fait encore rêver et s’impose auprès des maisons de luxe qui communiquent autour de l’identification à la célébrité. Dans cet univers érotique et bling-bling, c’est la figure de la star qui est mise en avant. Ici, l’espace est rouge - le rouge du luxe, de l’érotisme, du star system (le red carpet) - et scintillant – évoquant à la fois le diamant et la paillette, le luxe et le bling-bling en même temps.

- L’Univers Urbain. Depuis 2000,  cet univers, représenté par les métropoles internationales, est réhabilité. Berceau du luxe avec sa French Touch, Paris fait rêver. Les maisons françaises réaffirment leur attachement à Paris et à ses symboles: la Tour Eiffel, le Grand Palais ou les toits parisiens. Parallèlement apparaissent des fragrances fraîches et naturelles correspondant à une recherche de bien-être proche de la nature, qui fait rêver les citadins. Ici au coeur de la ville, voici des images de ciel et de nuages projetées au plafond qui se réfléchissent sur le revêtement du sol brillant et le ciel, élément naturel, est présent: des ciels noirs aux ambiances bleues de Bleu de Chanel et Dior Homme de Christian Dior, des ciels roses de Parisienne d’Yves Saint-Laurent et de Ricci Ricci de Nina Ricci...

- Rétro et Vintage. A l’aube du XXIe siècle, le Vintage fait son retour et impose ses codes, reprenant les ambiances du XXe siècle. Une modernité émane de ce retour à l’authenticité. De grandes marques signent leur envie d’un retour aux sources par la réédition de parfums. Ici, c’est un intérieur de type salon figuré par des papiers peints et des dessins grandeur nature de meubles ou objets. Un dispositif graphique évoquant un jukebox permet de choisir des titres musicaux, en relation avec un parfum. L’ambiance musicale varie au fil des choix des visiteurs et se colore ainsi différemment.

- Parfum de niche. L’explosion de cette parfumerie haute couture apparaît comme le laboratoire d’idées de la parfumerie contemporaine. Déconnectée des impératifs économiques, elle valorise l’acte créatif et la qualité des matières premières. Cherchant à fédérer une clientèle curieuse, ces maisons privilégient les points de vente confidentiels. Ici, les visiteurs pénètrent au coeur du flacon. Des reflets de parfums mordorés, liquides, mouvants, baignent la salle immergeant les visiteurs.

Découvrez la cueillette de la rose de mai à Grasse

Les grandes familles olfactives
- Les Floraux : c’est l’une des plus importantes compositions en parfumerie féminine.
- Les Hespéridés, composés d’agrumes comme la bergamote, le citron, les produits de l’oranger, sont caractérisés par leur fraîcheur et leur légèreté.
- Les Chypres sont basées sur des accords de mousse de chêne, ciste-labdanum, patchouli et bergamote.
- Les Orientaux gourmands, quelquefois appelés «ambrés», tirent leur richesse de matières telles que les muscs, les bois précieux, les épices relevés de notes gourmandes et vanillées.
- Les Boisés sont composés autour d’accords masculins à la fois chauds, secs et élégants. Ils prennent un caractère plus opulent quand le santal ou le patchouli dominent, ou plus sec avec le cèdre et le vétiver.
Musée International de la Parfumerie. 2, boulevard du Jeu de Ballon. 06130 Grasse. Tous les jours de 10h à 19h. Nocturne le jeudi jusqu'à 21h en juillet et août.