"A fleur de peau" : l'histoire des dessous d'enfants au musée de Cholet

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 28/11/2011 à 13H58
  • Robe, haut façon corset  + Robe juponnée (années 2000)
  • Jupon de fillette « faisant tournure »et son corset Vers 1880
  • Un caleçon garçon Entre 1910 et 1920
  • Combinaison culotte pour jeune fille Années 1920/1930
  • Affiche Small Couture (5)
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • Robe, haut façon corset  + Robe juponnée (années 2000)
    Robe, haut façon corset + Robe juponnée (années 2000) © Collection privée Photo : Matyld
  • Jupon de fillette « faisant tournure »et son corset Vers 1880
    Jupon de fillette « faisant tournure »et son corset Vers 1880 © Collection Musée du Textile de Cholet Photos : Matyld
  • Un caleçon garçon Entre 1910 et 1920
    Un caleçon garçon Entre 1910 et 1920 © Collection du Musée du Textile de Cholet Photo : Matyld
  • Combinaison culotte pour jeune fille Années 1920/1930
    Combinaison culotte pour jeune fille Années 1920/1930 © Collection du Musée du Textile de Cholet Photo : Matyld
  • Affiche Small Couture (5)
    Affiche Small Couture (5) © Musée du Textile de Cholet

5ème volet du cycle d'expositions Small Couture, "A fleur de peau", du 3 décembre au 18 mars 2012, dévoile la face cachée de la mode enfantine : ses dessous et leur évolution de la fin du XIXe siècle à nos jours. Une exposition qui s'inscrit entre intime et révélé, simplicité et fantaisie, pudeur et extraversion.

Elle fait la part belle à une mode cachée, peu photographiée et longtemps ignorée des historiens de la mode. La plupart des vêtements d'enfant qui nous parviennent sont ceux auxquels une forte valeur symbolique a été attribuée, à l'instar des vêtements de cérémonie. Quant aux dessous, souvent lavés et plus abîmés, ils sont moins valorisés.

Dessous d'enfant – dessus d'adulte
Cette exposition propose un va-et-vient constant entre la mode enfantine des dessous et la mode adulte dessus-dessous. Les dessous de la fin du XIXe au début du XXe siècle donnent leur architecture aux vêtements de dessus et se laissent parfois voir. Puis, les moeurs évoluant, le dessous devient aussi apparent chez l'adulte. Plus tard, l'enfant étant considéré comme une personne, ses dessous prennent des couleurs, s'impriment et entrent dans un univers ludique. Dans les collections contemporaines de mode enfantine, les dessous sont sur le devant de la scène. Aussi voit-on revenir des jupons, des corsets ou seulement leurs lacets, des caleçons longs... dans un souci esthétique et de confort.

Une exposition, quatre thèmes chronologiques et thématiques:
■ De 1880 à 1910, les dessous évoluent peu : ils restent nombreux, proches des sous-vêtements féminins et emprisonnent le corps.
■ Après la Première Guerre mondiale, deux phénomènes influencent cette garde-robe : le développement de la maille et la simplification des formes. Il s'agit alors de rendre les sous-vêtements confortables et hygiéniques.
■ Au sortir de la Seconde Guerre mondiale et durant 3 décennies, de nouvelles matières, de nouvelles formes vont inscrire les dessous dans une mode propre à l'enfant. Il dispose de dessous adaptés à sa morphologie et avec des couleurs et des imprimés qui jouent sur un registre ludique.
■ La dernière partie est consacrée à la place des dessous dans la mode des dessus qu'elle soit adulte ou enfantine, car il est des dessous que l'on aperçoit, d'autres qui deviennent des dessus.

Depuis 2005, le Musée du Textile développe le cycle d’expositions Small Couture
Cette programmation décline l’histoire de la mode enfantine passée et actuelle et s’intéresse au rôle joué par le vêtement pour l’enfant. Les expositions, pour les unes conçues autour des collections du musée, pour les autres réalisées en partenariat avec des créateurs contemporains, révèlent au plus grand nombre un domaine encore peu étudié de l’histoire de la mode.


Musée du Textile. Rue du Docteur Roux. 49300 Cholet. Tél : 02.72.77.22.50.